Vous recherchez une actualité
Actualités

La DOPAMINE, hormone de prise de décision à la microseconde

Actualité publiée il y a 8 années 8 mois 1 semaine
PLoS ONE

La libération de dopamine dans le cerveau humain mesurée à la microseconde près par ces chercheurs du Virginia Tech Carilion Research Institute révèle les premiers secrets du processus d’une prise de décision rapide. Car le signal de la dopamine est en lui-même un excellent indicateur de la décision à prendre. Malheureusement, nous ne suivons pas forcément ce signal. Cette recherche, publiée dans l’édition d’août de la revue PLoS ONE, montre qu’en nous, nous avons, avec ce signal, ce « feeling » que nos prises de décision ignorent parfois.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

La recherche permet de mieux comprendre le rôle clé de la dopamine dans le cerveau humain et montre que son signal peut être suivi, à la microseconde près, lors d'une prise décision. Ces chercheurs ont mesuré la libération de dopamine d'un sujet en pleine prise de décisions d'investissement d'actions et montrent les variations de dopamine en fonction des variations de valeur du marché.


Les auteurs, Read Montague et Kenneth Kishida, du Laboratoire de neuro-imagerie humaine à l'Institut Virginia Tech commentent: « Le côté surprenant de la découverte est que le signal de la dopamine semble être un très bon indicateur de la valeur du marché, mais aussi, dans de nombreux cas, un bon prédicteur de l'évolution future du marché ». Mais, malheureusement, le choix exprimé par le sujet ne correspond pas toujours avec la chimie prémonitoire du cerveau !

Un micro-capteur capable de détecter la libération de dopamine à la microseconde près: Les chercheurs ont adapté, pour cartographier le cerveau, des capteurs de technologies existantes utilisées pour l'implantation chirurgicale d'appareils de stimulation cérébrale profonde. La stimulation cérébrale profonde est généralement utilisée dans le traitement de la maladie de Parkinson et envisagée pour le traitement d'autres troubles neurologiques, rappellent les auteurs. La technologie des capteurs existants a été adaptée pour améliorer la conductivité du signal, la création d'un micro-capteur capable de détecter la libération de dopamine à la microseconde près. «Ces micro-capteurs ont biocompatibles et peuvent être stérilisés sans affecter les performances», précise K. Kishida.

Le signal de dopamine prédicteur de la décision à prendre: Ce nouveau dispositif a été testé chez un seul sujet humain, un patient consentant, atteint de la maladie de Parkinson qui subissait une chirurgie pour une implantation d'électrodes de stimulation. Le nouveau micro-capteur a été placé dans le cerveau du patient et la libération de dopamine a été surveillée alors que le patient s'engageait dans un jeu de prise de décision. Les chercheurs constatent que « la pente du signal de la dopamine sur une période de cinq secondes avant une mise à jour des prix du marché s'avère en corrélation avec les rendements du marché ..., révélant que le signal de dopamine est un prédicteur important de l'activité future du marché. »

Des données certes limitées mais qui suggèrent que le signal de dopamine est utile pour la prise de décision. Pour les chercheurs, ces fluctuations de dopamine seraient en relation avec ce « feeling » que nos prises de décision ignorent trop souvent.

Autres actualités sur le même thème