Vous recherchez une actualité
Actualités

L'ALLAITEMENT MATERNEL favorise (aussi) la condition physique à l'adolescence

Actualité publiée il y a 10 années 5 mois 1 semaine
Journal of Nutrition

Des chercheurs de l’Université de Grenade ont travaillé sur la relation entre allaitement maternel et condition physique à l’adolescence. Des résultats sans surprises, qui confirment l'allaitement maternel comme supérieur à tout autre type d'alimentation, en particulier sur le plan musculaire. Une étude publiée dans l’édition de novembre 2010 du Journal of Nutrition de l’American Society of Nutrition.

L'objectif était d'analyser la relation entre la durée de l'allaitement des bébés et leur condition physique à l'adolescence. Les auteurs ont demandé aux parents de 2.567 adolescents quel type d'alimentation leurs enfants avaient reçu à la naissance et durant combien de temps. Les adolescents ont également effectué des tests physiques destinés à évaluer leurs capacités physiques et leur force musculaire.


Résultats : Les adolescents qui ont été allaités ont une force musculaire (de la jambe) plus développée que ceux qui n'ont pas été allaités. En outre, la force est importante chez ceux allaités durant une plus longue période. L'allaitement maternel (exclusif ou associé) est associé à une meilleure performance en saut en longueur par les garçons et en hauteur pour les filles, indépendamment des facteurs morphologiques. Les adolescents qui ont été allaités au sein durant 3 à 5 mois ou plus de six mois ont deux fois moins de risque de faibles performances en saut en comparaison de ceux qui n'ont jamais été allaités. Le chercheur souligne que, «jusqu'à présent, aucune étude n'avait examiné l'association entre allaitement et développement musculaire ». Il ajoute : « Nos résultats sont en accord avec les observations faites en ce qui concerne d'autres facteurs néonatals, tels que le poids de naissance, lié également à un meilleur développement durant l'adolescence".

Rappels sur l'importance de l'allaitement maternel : "Si tous les enfants étaient nourris exclusivement au sein, il serait possible d'épargner environ 1,5 million de vies », ont souvent rappelé l'Unicef et l'OMS, qui considèrent que l'allaitement maternel est le "feed parfait" pendant les 6 premiers mois de la vie de l'enfant. Pour le nouveau-né, les bénéfices du lait maternel durant les premières années de la vie comprennent la protection immunologique contre les allergies, les maladies de la peau, l'obésité et le diabète, ainsi que l'assurance d'une bonne croissance, d'un bon développement et éveil de l'enfant. Mais il y a également des bénéfices pour les mères, tels que la réduction de l'hémorragie post-natale, de l'anémie, de la mortalité maternelle, et du risque de cancer du sein et de l'ovaire.

Enfin, l'allaitement maternel renforce le lien affectif entre la mère et l'enfant. "Et oublions l'argent économisé en n'achetant pas le lait et les biberons…" conclut l‘auteur avec humour et sens pratique.