Vous recherchez une actualité
Actualités

LONGÉVITÉ: Pour percer son secret, le génome de la baleine boréale

Actualité publiée il y a 4 années 2 mois 1 semaine
Cell Reports

Une baleine qui peut vivre plus de 200 ans sans le moindre signe de maladie liée à l'âge pourrait peut-être nous en apprendre sur la façon de vivre une vie longue et saine. Ces chercheurs de l'Université de Liverpool en sont convaincus. Ils nous présentent, dans la revue Cell Reports, le génome complet de la baleine boréale et, surtout, ses principales différences par rapport à celui d'autres mammifères. Des modifications dans des gènes impliqués dans la division cellulaire, la réparation de l'ADN, le vieillissement ou le cancer qui ont très probablement contribué à accroître sa résistance et sa longévité.


Car nous n'avons finalement à ce jour qu'une compréhension très limitée des facteurs et mécanismes de longévité, explique l'auteur principal, le Dr João Pedro de Magalhães. Son étude va donc fournir des gènes candidats pour de prochaines recherches. Le secret de la longévité de la baleine résiderait selon lui dans l'évolution de certains gènes et nous pourrions nous en inspirer. D'autant qu'en dépit d'un nombre 1.000 fois plus important de cellules que l'homme, la baleine ne semble pas avoir un risque accru de cancer, suggérant l'existence de mécanismes naturels capables de supprimer ce risque.

La première étape pour les chercheurs est de s'en inspirer sur la souris, en reproduisant ces spécificités génétiques « boréales », avec l'espoir de déterminer l'impact des différents gènes sur la résistance aux maladies et la longévité.

Ensuite, leur étude peut apporter de nouvelles informations sur les mécanismes d'adaptation physiologique liés à la taille. Ainsi, les cellules des baleines vont présenter un taux métabolique bien plus faible que celui des petits mammifères, ou encore, un gène spécifique (UCP1), impliqué dans la thermorégulation va pouvoir expliquer ces différences métaboliques dans les cellules des baleines…

Source: Cell Reports Insights into the evolution of longevity from the bowhead whale genome via Communiqué Cell Press (Visuel@Loke Film and Adam Schmedes/Cell Reports 2015)

Pour en savoir plus: AnAge: The Animal Ageing and Longevity Database

Lire aussi : CENTENAIRES: Existe-t-il un génotype de la longévité?

Plus d'études sur le thème de la Longévité


Interstitiel escarre

Interstitiel hydrot boostclosure

* Temps de fermeture de l’ulcère avec HydroTac® : moins de 15 semaines alors que les données de la littérature montrent que 40-60% des ulcères nécessitent 20 à 24 semaines pour cicatriser. (1) Mikosiński, J. et al. Clinical assessment of a foam dressing containing growth factor-enhancing hydrated polyurethanes. J Wound Care.2018;27(9):608-18. HydroTac® : DM de classe IIb – Fabricant : PAUL HARTMANN AG – Organisme notifié : CE 0123. Lire attentivement les instructions figurant dans la notice (et/ou sur l’étiquetage). Remboursé par les organismes d’assurance maladie : consultez les modalités sur le site www.ameli.fr. Réf : 14122018. Date de création : Décembre 2018

Autres actualités sur le même thème

Pages