Vous recherchez une actualité
Actualités

MÉMOIRE: Une stimulation auditive la consolide pendant le sommeil

Actualité publiée il y a 6 années 6 mois 3 semaines
Neuron

Les oscillations lentes dans l'activité cérébrale, caractéristiques du sommeil lent profond, sont essentielles pour consolider la mémoire et conserver nos souvenirs. Ces chercheurs de l'Université de Tübingen (Allemagne), suggèrent, avec cette étude, que l’audition de sons synchronisés au rythme de ces oscillations cérébrales va les améliorer et stimuler ainsi la mémoire. Ces conclusions, publiées dans l’édition du 11 avril de la revue Neuron, montrent qu’il est possible d’influencer l'activité du cerveau humain durant le sommeil.


Il s'agit ici de sons synchronisés au rythme des oscillations cérébrales et non d'une bande sonore choisie au hasard ou en fonction de ses goûts musicaux. Mais « la beauté » de la technique, comme l'explique le Dr Jan Born, de l'Université de Tübingen, auteur principal de l'étude, réside dans ses aspects pratique, éthique et non invasif. Car l'expérience, menée auprès de 11 participants, exposés à des stimulations sonores ou à des stimulations fictives plusieurs nuits durant, montre que lorsqu'exposés à des sons en phase avec le rythme lent d'oscillation de leur cerveau, ces participants parviennent mieux à se rappeler des associations de mots apprises la veille. En revanche, si la stimulation est en opposition de phase avec le rythme d'oscillation du cerveau, elle s'avère inefficace.

Ainsi, la stimulation sonore n'est efficace que lorsque les sons sont bien synchro avec le rythme d'oscillation cérébrale durant le sommeil profond. Une approche qui pourrait également contribuer à améliorer le sommeil ou d'autres rythmes du cerveau durant l'éveil, impliqués dans la régulation de l'attention par exemple.

Il faut donc retenir qu'alors que les rythmes du cerveau régulent le traitement de l'information pour permettre l'apprentissage et la formation de la mémoire, que ce soit en période de veille ou de sommeil, il est possible d'influer sur ces rythmes pour consolider certaines fonctions du cerveau. Ici, avec l'exemple de la mémoire, on peut imaginer une application clinique de cette technique pour lutter contre le déclin cognitif chez les patients atteints d'Alzheimer.

Source: Neuron 11 April 2013 Auditory Closed-Loop Stimulation of the Sleep Slow Oscillation Enhances Memory (Visuel@ Neuron, Ngo et al.)

Accéder aux dernières actualités sur la Mémoire

Lire aussi : APPRENTISSAGE: Une bonne nuit de sommeil favorise la mémoire de travail

Autres actualités sur le même thème