Vous recherchez une actualité
Actualités

NARCOLEPSIE: Une étude révèle un pic saisonnier en Chine

Actualité publiée il y a 8 années 11 mois 2 semaines
Annals of Neurology

Cette recherche révèle l'apparition d’un pic de narcolepsie en Chine fortement corrélé à une tendance saisonnière, au mois d’avril. Cette augmentation significative des cas de narcolepsie a également été observée après la pandémie de grippe H1N1 2009-2010, mais ces résultats publiés dans les Annals of Neurology, une revue de l'American Neurological Association montrent que la vaccination contre la grippe est sans rapport probable avec cette augmentation.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

La narcolepsie est un trouble neurologique chronique causé par une déficience de l'hypocrétine, un neurotransmetteur du cerveau responsable de certains processus biologiques, comme le sommeil. Les cellules du cerveau perdent alors leur capacité à contrôler les cycles veille-sommeil.


La narcolepsie affecte moins de 1% de la population mondiale et le National Institutes of Neurological Disorders and Stroke (NINDS) estime sa prévalence à 1 cas sur 3.000 personnes. Après la pandémie de grippe H1N1, cartaines études ont rapporté une incidence accrue de la narcolepsie et un risque accru de narcolepsie chez les patients recevant le vaccin Pandemrix est désormais signalé par l'Agence européenne. D'autres études montrent que l'infection à streptocoques a précédé l'apparition de la narcolepsie chez des patients caucasiens, suggérant que des infections des voies respiratoires supérieures puissent déclencher la maladie.
Cette analyse rétrospective menée par le Dr Fang Han de l'Hôpital de Beijing en Chine et par le Dr Emmanuel Mignot avec le Centre des sciences de Stanford et de Médecine du Sommeil de Palo Alto, en Californie, a suivi l'apparition de cas de narcolepsie sur 629 patients, dont 86% d'enfants entre 1998 et 2011 à Pékin. Un historique de la vaccination a été également fourni par 182 des participants ayant développé une la narcolepsie, après octobre 2009.

Les résultats montrent une variation saisonnière de la narcolepsie dans la population chinoise, avec un pic en fin de printemps et en début d'été" et révèle que l'apparition de la maladie est moins fréquente en novembre et survient le plus souvent en avril.

Un pic de narcolepsie sans lien direct avec la vaccination anti H1N1: Les chercheurs ont étudié les variations annuelles et aboutissent à 173 cas de narcolepsie après la pandémie de grippe H1N1 de 2009, ce qui représente une multiplication par 3de l'incidence de la maladie. Cependant, ils suggèrent que cette augmentation de l'incidence de la narcolepsie est probablement peu liée à la vaccination puisque seulement 6% des participants atteints ont déclaré avoir été vaccinés contre le virus H1N1. Un délai de 5 à 7 mois entre le pic saisonnier de la grippe et le pic de narcolepsie a également été observé.

Des résultats qui rappellent l'épidémie d'encéphalite léthargique qui a suivi la grande pandémie de grippe espagnole de 1917-1918.