Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ et PNNS: Deux Plans valent mieux qu'un

Actualité publiée il y a 9 années 2 semaines 1 jour
Ministère de la santé

Le Programme national nutrition santé (PNNS) né en 2001, fournit depuis, un cadre de référence à une nutrition “Santé” basée sur un équilibre entre les apports énergétiques liés à l’alimentation et les dépenses liées à l’activité physique. Il travaille donc déjà à la prévention de l’obésité, et à l’ensemble de ses comorbidités comme le diabète et l’hypertension, les maladies cardiovasculaires et respiratoires, les atteintes articulaires et certains cancers. Enfin, il participe à la qualité de vie, le surpoids étant aussi fréquemment source de stigmatisation et de discrimination. Pourtant, ce nouveau PNNS s’accompagne désormais d’un Plan Obésité…

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

En France, près de 15% de la population adulte est obèse. C'est moins que dans certains autres pays (comme aux Etats-Unis par exemple, où la prévalence de l'obésité oscille entre 20 et 35% selon les états) mais ce taux est en augmentation régulière et a quasiment doublé en 12 ans et en particulier, au sein des populations défavorisées et sous ses formes graves (4% de la population adulte). Le Ministère de la Santé rappelle ainsi, qu'en France, 1 enfant sur 6 présente un excès de poids ou une obésité.


un renforcement de l'éducation nutritionnelle en milieu scolaire. La formation, la surveillance, l'évaluation et la recherche sont traitées par ailleurs.

L'obésité suit une tendance à l'aggravation avec le temps. Développer la prévention, intervenir précocement est donc essentiel aujourd'hui, selon le Ministère: Des progrès sont nécessaires dans l'organisation de soins (accessibilité, lisibilité, cohérence de la chaîne de soins), la formation des professionnels de santé et l'adaptation des équipements pour améliorer la qualité et la sécurité des soins. Le gouvernement a donc souhaité s'engager résolument et une seconde fois, dans la prévention de l'obésité et dans l'amélioration de sa prise en charge. Sur la base des conclusions d'une commission sur la prévention et la prise en charge de l'obésité, le Plan obésité, sur 3 ans, "doit permettre d'enrayer la progression de la maladie". Il tournera autour de 3 axes pricipaux:

- La recherche sur les déterminants biologiques de l'obésité, l'approche des maladies liées à l'obésité,

- la prévention en tentant d'amplifier l'effort, d'ailleurs dans le cadre du PNNS…mais aussi avec une attention spécifique à l'alimentation en milieu scolaire, à la restauration collective et solidaire,

- l'organisation des soins qui doit s'adapter à l'épidémiologie de l'obésité, avec, en autres points, une formation des professionnels de santé et des recommandations de bonnes pratiques cliniques dans le domaine.

Dans ce Plan, très large, sont également évoquées la lutte contre la discrimination ou la stigmatisation des personnes obèses ainsi que l'éducation et la protection des consommateurs.