Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ: Un risque cardiovasculaire pour 2 enfants sur 3

Actualité publiée il y a 7 années 1 mois 3 semaines
Archives of Disease in Childhood

L'hypertension artérielle, la glycémie, et l’hypercholestérolémie serait déjà évidente chez la majorité de enfants atteints d’obésité, avant même l’âge de 12 ans. Chez deux-tiers d’entre eux, suggère cette étude publiée en ligne dans l’édition du 23 juillet des Archives of Disease in Childhood.

La prévalence et la sévérité de l'obésité infantile a augmenté partout dans le monde mais peu de recherches ont été menées sur les comorbidités présentes chez les enfants en surpoids. L'étude, basée sur les données fournies entre 2005 et 2007, sur 500 enfants obèses, par les pédiatres de la Dutch Paediatric Surveillance Unit, montre que 67% d'entre eux avaient au moins un facteur de risque cardiovasculaire.


Pour cette étude, les médecins suivant les nouveaux cas d'obésité sévère chez les enfants âgés de 2 à 18 ans à travers les Pays-Bas, ont fourni des informations sur les facteurs de risque cardiovasculaires de leurs patients dont l'hypertension artérielle, la glycémie à jeun et les niveaux de lipides sanguins.

L'obésité sévère était liée à un indice de masse corporelle (IMC) de 20,5 pour un enfant de 2 ans, > 31 pour un enfant de 12 ans, et > 35 pour un jeune de 18 ans. Au cours des trois années, les pédiatres ont présenté ces données, de manière mensuelle, pour 500 enfants en tout. Lorsque les pédiatres ont été à nouveau contactés, avec une demande de données supplémentaires, 307 des enfants suivis souffraient d'obésité grave.

· 52% de ces enfants atteints d'obésité étaient des garçons,

· près d'un enfant sur trois atteints d'obésité sévère est issu d'une famille monoparentales.

· 67% présentaient au moins un facteur de risque cardio-vasculaire,

· 56% avaient une pression artérielle élevée,

· 54% avaient des niveaux élevés de «mauvais» cholestérol,

· 14% avaient une glycémie à jeun élevée,

· 1% avaient déjà un diabète de type 2.

· 62% des moins de 12 ans avaient un ou plusieurs facteurs de risque cardio-vasculaires.

La prévalence de l'hyperglycémie modérée à jeun est préoccupante, compte tenu de la prévalence croissante du diabète de type 2 chez les enfants et les adolescents, commentent les auteurs. De plus, la forte prévalence de l'hypertension et de la dyslipidémie peut conduire à des maladies cardio-vasculaires chez l'adulte jeune. Ces auteurs appellent donc à des critères internationaux définissant mieux l'obésité sévère et à des lignes directrices pour une meilleure détection précoce.

Source: Archives of Disease in Childhood (à paraître) via Eurekalert (AAAS) “2 out of 3 very obese kids already have heart disease risk factors” (Vignette OMS, visuel NHS)

Lire aussi : L'OBÉSITÉ liée à un risque accru de 50% de cancer colorectal

Accéder à nos dossiers-Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Obésité de l'enfant (1/6)
Troubles du comportement alimentaire

Autres actualités sur le même thème