Vous recherchez une actualité
Actualités

PARABÈNES: Les déodorants responsables de cancer du sein ?

Actualité publiée il y a 7 années 7 mois 1 semaine
Journal of Applied Toxicology

Depuis longtemps, c’est une rumeur qui court. La bonne nouvelle est qu’aucun lien n’a été identifié, et pour cause, dans cette étude sur l'association possible entre parabènes, déodorants et cancer du sein. La mauvaise nouvelle est que l’étude a trouvé des traces de parabènes dans tous les tissus mammaires de toutes les femmes de l’étude, y compris chez celles qui n’utilisent pas de déodorants. Ces conclusions, publiées dans le Journal of Applied Toxicology, appellent à de nouvelles études pour identifier la source de ces parabènes.


Déodorants, parabènes et cancer du sein : Les parabènes sont couramment utilisés comme conservateurs dans les cosmétiques, les produits alimentaires et pharmaceutiques. Un certain nombre d'études ont soulevé, ces dernières années, des préoccupations sur l'association parabènes- cancer du sein car ces composés chimiques possèdent des propriétés œstrogéniques et l'œstrogène joue un rôle clé dans le développement de certains cancers du sein. Un lien a été ainsi été suggéré entre une incidence élevée de cancers du sein situés à proximité de l'aisselle et l'exposition locale à certains produits cosmétiques comportant des parabènes, comme certains déodorants.

160 prélèvements mammaires ont été analysés : Les chercheurs, le Dr Philippa Darbre de l'Université de Reading et Lester Barr de l'Hôpital universitaire de South Manchester ont prélevé des échantillons de tissus mammaires ont été prélevés sur 40 femmes ayant subi une mastectomie entre 2005 et 2008 pour un premier cancer du sein. Au total, 160 échantillons ont été prélevés, 4 pour chaque femme, allant de l'aisselle au sternum.

Leur analyse montre la présence d'au moins un parabène dans chaque prélèvement : 99% des échantillons de tissus contenaient au moins un parabène. «Notre étude semble confirmer l'absence de simple relation de cause à effet entre les parabènes contenus dans les déodorants et le cancer du sein», conclut M. Lester Barr, chirurgien à l'hôpital de Manchester.

- Un ou plusieurs parabènes ont été détectés dans 158 des 160 échantillons étudiés (99%) et 96 des échantillons (60%) contenaient les 5 parabènes les plus courants.

- Le niveau moyen pour l'ensemble des parabènes dans le tissu mammaire s'élève à 85,5 ng / g, soit un milliardième de gramme de parabènes par gramme de tissu mammaire (de 0 ng / g à 5134,5 ng / g).

- Ce niveau moyen pour l'ensemble des parabènes dans le tissu mammaire est 4 fois plus élevé qu'un niveau moyen identifié lors qu'une précédente étude de 2004 (20,6 ng / g).

- Les niveaux enregistrés sont les plus élevés pour le n-propylparabène (16,8 ng / g), le méthylparabène (16,6 ng / g), avec des niveaux inférieurs pour le n-butylparaben (5,8 ng / g), l'éthylparabène (3,4 ng / g) et l'isobutylparabène (2,1 ng / g).

Une incidence disproportionnée du cancer du sein a été relevée sur le site le plus proche de l'aisselle, le quadrant supérieur externe du sein, avec des niveaux significativement plus élevés de n-propyle. Les 4 autres parabènes sont également répartis entre toutes les parties du sein.

Mais d'où viennent les parabènes ? Le fait que parabènes soient présents même chez les femmes qui n'ont jamais utilisé de déodorants pose la question de leur provenance. «Le fait que les parabènes aient été détectés dans la majorité des échantillons de tissu mammaire ne suffit pas à prouver que les parabènes sont responsables du cancer du sein ces les 40 femmes de l'étude » précise le Dr Philippa Darbre, maître de conférences en oncologie à l'Université de Reading.

«Toutefois, le fait que les parabènes soient présents dans de très nombreux prélèvements de tissu mammaire justifie une étude plus approfondie. »

Source: Journal of Applied Toxicology DOI: 10.1002/jat.1786 “Measurement of paraben concentrations in human breast tissue at serial locations across the breast from axilla to sternum” (Visuel © Piotr Marcinski - Fotolia.com)

(1) Journal of Applied Toxicology 2004; 24(1):5–13 Concentrations of parabens in human breast tumours.

Accéder aux dernières actualités sur le Cancer du sein

Autres actualités sur le même thème