Vous recherchez une actualité
Actualités

PIQÛRES de MOUSTIQUES: Ils piquent comme ils respirent

Actualité publiée il y a 6 années 10 mois 3 semaines
University of Notre Dame

Ils respirent l'odeur de la peau, des oiseaux et des plantes, voilà ce qui conduit les moustiques. Car si les moustiques semblent avoir une incroyable capacité à localiser et à choisir certains d'entre nous, il y a une bonne raison, le nonanol. Ce biologiste de l’University of Notre Dame (USA) a parcouru un long chemin pour comprendre leur mode d’action. En résumé, c'est l’odeur du nonanol, une substance chimique qui les attire via un sens aigü de l’odorat présent jusqu’au bout de leurs antennes.

Zainulabeuddin Syed a étudié le système olfactif des moustiques et autres insectes et souligne que les moustiques ont un sens extraordinaire de l'odorat. Une grande partie de leur cerveau est consacrée à la gestion de ce sens. Les moustiques femelles qui seules se nourrissent de sang et utilisent le sang pour produire leurs œufs dénichent leurs repas en utilisant leur odorat. Par exemple, les moustiques Culex, qui transmettent certaines maladies comme celle du virus du Nil occidental sont capables de détecter, grâce à des neurones récepteurs présents sur leurs antennes, des concentrations même infimes de nonanol, une substance chimique dégagée par les humains.


Les oiseaux, principaux hôtes des moustiques et co-vecteurs de ces maladies, dégagent également du nonanol. Une meilleure compréhension du comportement olfactif des moustiques pourrait donc contribuer au développement de méthodes plus efficaces de lutte contre les maladies vectorisées par les moustiques.

Le rôle des plantes dans le comportement des moustiques : Alors que les moustiques, même affamés passent un temps relativement court à se nourrir sur l'homme, ils passent un temps considérable sur les plantes dont ils consomment les sucres. Une meilleure compréhension du rôle des substances chimiques produites par les plantes et la façon dont les moustiques sélectionnent les plantes pour leurs sources d'énergie peut conduire à un meilleur contrôle et des stratégies d'élimination de ces vecteurs. Dans de nombreuses régions du monde, le contrôle des moustiques est une question de vie ou de mort. En Afrique, le paludisme, l'une des nombreuses maladies transmises par les moustiques, prend une vie humaine et le plus souvent un enfant, toutes les 30 secondes. Une meilleure compréhension du rôle des odeurs dans le comportement des moustiques peut offrir des indices importants qui peuvent conduire à de nouvelles stratégies de contrôle.

Source: University of Notre Dame via Eurekalert (AAAS) « Mosquitoes -- how we smell is why they bite, research shows

Lire aussi: TRAUMA: Mais comment les moustiques peuvent-ils survivre à la pluie?


Interstitiel resposorb

Autres actualités sur le même thème

Pages