Actualités

THÉ: Pourquoi sa consommation devrait être obligatoire

Actualité publiée il y a 8 années 8 mois 1 jour
American Journal of Clinical Nutrition

Le thé peut contribuer à favoriser la perte de poids, à prévenir le diabète, à améliorer la santé cardiaque, à ralentir la progression du cancer de la prostate et favoriser l’humeur comme la santé des os. De très nombreux bénéfices donc, documentés dans l’American Journal of Clinical Nutrition qui consacre, avec pas moins de 12 articles basés sur des présentations de scientifiques de renommée mondiale, une édition spéciale à la deuxième boisson la plus consommée dans le monde.

Ce sont des décennies de recherche qui viennent aujourd'hui confirmer des bénéfices fréquemment suggérés, comme,


L'action des polyphénols du thé bénéfique pour la perte de poids : Polyphénols et caféine vont entraîner une augmentation de la dépense énergétique et de l'oxydation des graisses, favorisant le maintien d'un poids corporel idéal. Une méta-analyse suggère ainsi une augmentation de la dépense calorique d'environ 100 calories par 24 heures pour une consommation régulière de thé. Une autre étude conclut à une perte moyenne de poids de 2,9 kilos en 12 semaines avec une consommation régulière de thé vert et de caféine et tout en conservant un régime alimentaire normal. Des études épidémiologiques montrent également un index de masse corporelle (IMC), un ratio taille-hanche et moins de graisse corporelle chez les buveurs de thé vs non-buveurs de thé. Thé vert et caféine vont accroître de 16% l'oxydation des lipides.

Les polyphénols du thé vert ralentissent la progression de certains cancers : Une étude suggère ainsi qu'une supplémentation de 600 mg/j de catéchines du thé vert réduit la progression du cancer de la prostate. A 1 an, 9 % des hommes supplémentés présentent une progression tumorale vs 30% des témoins. D'autres études ont documenté ces propriétés anti-cancer des composés du thé, en particulier pour le cancer gastro-intestinal, du poumon, du sein, de la peau et…de la prostate. Ses effets antioxydants, d'inhibition de la signalisation du facteur de croissance, d'amélioration de l'efficacité des agents de chimiothérapie ont été documentés.

Les catéchines du thé cardioprotectrices : Une étude de l'Université de L'Aquila (Italie) confirme les bénéfices cardiovasculaires déjà suggérés. Elle constate chez des sujets hypertendus ayant pris une tasse de thé après un repas riche en graisses, sa capacité à augmenter le flux sanguin artériel, à réduire la pression systolique et diastolique de -2,6 et de -2,2 mmHg. Selon cette étude, boire une seule tasse de thé par jour suffit à protéger la fonction et la pression artérielles.

Les flavonoïdes pour la force et la santé osseuse : Là encore des études démontrent l'action des polyphénols du thé vert sur la qualité et la résistance osseuse et l'expliquent par de nombreux mécanismes. Risque réduit de 30 % des fractures de la hanche chez les hommes et les femmes de plus de 50 ans, amélioration des marqueurs de formation osseuse et de l'inflammation, augmentation musculaire, sont suggérées avec 4 tasses de thé par jour. Les flavanols vont favoriser le remodelage osseux et contribuer à maintenir la densité osseuse et à ralentir la perte osseuse, en particulier à la ménopause.

Le thé met de bonne humeur et aiguise l'attention : Les buveurs de thé sont plus concentrés avec 2 à 3 tasses de thé consommées sur 90 minutes. Renforcement de l'attention, équilibrage de l'humeur, optimisation de la performance, les résultats de ces recherches sont prometteurs. En cause ici, l'acide aminé théanine et la caféine.

Ce sont donc ici de nouvelles preuves des bénéfices du thé sur la santé humaine, physique et psychologique qui suggèrent à l'échelle des populations, que simplement boire du thé régulièrement pourrait contribuer à réduire considérablement le fardeau des maladies chroniques dans le monde.

Source: American Journal of Clinical Nutrition October 30, 2013 Tea consumption and cardiovascular disease risk

Human studies on the absorption, distribution, metabolism, and excretion of tea polyphenols

Tea, flavonoids, and cardiovascular health: endothelial protection

Acute effects of tea consumption on attention and mood

Cancer prevention by green tea: evidence from epidemiologic studies

Catechin- and caffeine-rich teas for control of body weight in humans

Tea and flavonoids: where we are, where to go next

Cellular targets for the beneficial actions of tea polyphenols

Does tea prevent cancer? Evidence from laboratory and human intervention studies

Tea and bone health: steps forward in translational nutrition

Interactions of black tea polyphenols with human gut microbiota: implications for gut and cardiovascular health

Accéder à toutes nos actualités sur le Thé

(Visuel © Nadine Conrad - Fotolia.com)