Vous recherchez une actualité
Actualités

PUBERTÉ, CONCEPTION, ALLAITEMENT, des facteurs clés pour la santé des femmes

Actualité publiée il y a 3 années 11 mois 2 semaines
BMC Medicine

Dans la vie d’une femme, les principaux événements liés à la reproduction sont associés à des changements physiologiques et hormonaux importants. Comment ces facteurs influent-ils sur la santé à long terme chez les femmes ? Cette étude de l’Imperial College London et de très nombreux instituts de recherche à travers le monde a tenté d'évaluer la relation entre ces caractéristiques reproductives et le risque de décès prématuré. Les conclusions de cette large étude internationale, publiées dans la revue BioMed Centra Medicine, non seulement confirment des liens mais suggèrent que les principales étapes de la vie de femme (puberté, conception, allaitement et contraception) lorsqu’elles se déroulent "bien" et aux âges « standards » sont plutôt en faveur d’une réduction du risque de maladies et de décès.

Les facteurs de « reproduction » chez les femmes, comme l'âge de la puberté, des grossesses, l'allaitement maternel et l'utilisation de contraceptifs oraux, sont associés au risque de décès. De précédentes ont examiné l'influence de ces facteurs de reproduction sur le risque de décès lié à des maladies spécifiques ou toutes causes confondues. Cependant, comme ces facteurs sont intimement liés, cette analyse est complexe…Cette étude commence à préciser « comment » et en fonction de quels facteurs, le risque et réduit. Ses données vont donc contribuer ainsi à l'élaboration de stratégies en faveur de la santé des femmes.


Les chercheurs ont analysé les données de 322.972 femmes de 10 pays, participant à l'étude EPIC (European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition) suivies sur 12,9 ans en moyenne. Sur la durée de suivi,

Ø 14.383 décès ont été recensés dont 5.938 liés au cancer et 2.404 liés aux maladies cardiovasculaires.

Sont associés à un risque de décès globalement réduit :

  • Donner naissance à un âge « moyen, soit entre 26 et 30 ans, vs donner naissance à un âge jeune (20 ans ou moins) ou plus tard (31 ans ou plus).
  • Donner naissance à 2 ou 3 enfants, vs un seul.
  • Avoir allaité.
  • une puberté débutée à 15 ans ou plus est également associée à réduction du risque de décès (vs une puberté avant l'âge de 12 ans).
  • Enfin, l'utilisation de contraceptifs oraux, mais chez les femmes non-fumeuses.

Sont associés à des risques réduits de certaines maladies :

  • Avoir accouché est associé à un risque de décès par cancer réduit, donné naissance à deux ou trois enfants par rapport à ceux qui en avaient un.
  • Avoir pris de contraceptifs oraux, à condition de n'avoir jamais fumé, est associé à un risque également réduit de cancer.
  • Avoir donné naissance, avoir allaité, avoir commencé sa puberté à 15 ans et plus sont des facteurs associés à un moindre risque de décès par maladie cardiaque ischémique.

Des facteurs indépendants des autres facteurs connus de risque de décès, comme l'indice de masse corporelle (IMC), la pratique de l'exercice physique ou le tabagisme, et qui restent donc, après prise en compte des facteurs de confusion possibles, toujours associés à une réduction significative du risque de décès.

Bref, les facteurs de reproduction influent à long terme sur la santé des femmes, avec, de manière sous-jacente des mécanismes hormonaux. Certes d'autres études sont nécessaires pour confirmer ces résultats mais vivre pleinement et « normalement » sa vie reproductive semble très bénéfique à la santé, à la lumière de ces résultats.

Source: BMC Medicine 30 October 2015 doi:10.1186/s12916-015-0484-3 Reproductive Factors and Risk of Mortality in the European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition: a Cohort Study

Plus de 200 études sur l'Allaitement maternel

Accéder au dossier Allaitement- Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème