Vous recherchez une actualité
Actualités

SATIÉTÉ: Pourquoi le fructose rassasie moins que le glucose ?

Actualité publiée il y a 3 années 11 mois 3 semaines
PNAS

Le fructose est confirmé avec cette étude comme un suppresseur faible d'appétit ou un facteur faible de satiété. L’analyse de ses effets sur le cerveau confirme ainsi que l'ingestion de fructose, par rapport au glucose, en activant des zones du cerveau impliquées dans l'attention et la récompense pourrait favoriser le « comportement alimentaire ». Si ces données, présentées dans les Actes de l’Académie des Sciences américaine, ne signifient pas que manger des fruits déclenche plus d'envies alimentaires, elles reposent la question du rôle du fructose dans le développement de l'obésité.

Les chercheurs de l'Université de Califormie du Sud ont mené cette petite étude randomisée contrôlée auprès de 24 participants en bonne santé, pour regarder l'effet des 2 sucres, fructose et glucose sur la sensation de faim et d'envie de nourriture. L'hypothèse, basée sur de précédentes études était que le fructose, le type de sucre présent dans les fruits, ne peut pas supprimer l'appétit aussi efficacement que le glucose.


Les chercheurs ont donc cherché à évaluer l'effet du fructose et du glucose sur le cerveau des participants, en analysant leurs réponses cérébrales aux signaux alimentaires et leur comportement de recherche de nourriture. Les participants ont reçu une boisson à la cerise contenant soit du fructose soit du glucose. Les chercheurs ont mesuré les niveaux des hormones insuline et glucagon -impliquées dans le métabolisme des aliments- avant la consommation de la boisson sucrée, puis à nouveau 30 et 60 minutes après. Les participants ont enfin passé deux scans par IRMf du cerveau, alors qu'on leur présentait des images d'aliments riches en calories. Après chaque série d'images, les participants devaient évaluer leur faim et leur envie de nourriture. Enfin, une dernière tâche laissait le choix aux participants entre une récompense monétaire ou alimentaire.

L'analyse montre, qu'en comparaison avec le glucose, le fructose entraîne,

· des augmentations plus faibles d'insuline dans le sang,

· une plus grande réactivité du cerveau aux signaux alimentaires dans le cortex visuel et le cortex frontal gauche orbital, des zones du cerveau impliquées dans l'attention et le traitement de la récompense,

· des scores plus élevés de faim et d'envie de nourriture,

· une préférence pour une récompense alimentaire immédiate vs une récompense monétaire.

Des résultats qui suggèrent, concluent les auteurs, que l'ingestion de fructose, vs glucose, active les zones du cerveau impliquées dans l'attention et la récompense et peut ainsi favoriser le comportement alimentaire. Mais ce n'est pas une raison pour se priver de fruits.

Source: PNAS May 4 2015 doi: 10.1073/pnas.1503358112 Differential effects of fructose versus glucose on brain and appetitive responses to food cues and decisions for food rewards.

Lire aussi: OBÉSITÉ: Le fructose favorise l'appétit, le glucose la satiété -


Interstitiel mediset

Autres actualités sur le même thème

Pages