Vous recherchez une actualité
Actualités

Shooter dans la DÉMENCE? Le muscle de la jambe éloigne le risque chez la femme âgée

Actualité publiée il y a 3 années 5 mois 1 semaine
Gerontology

A jambe alerte, cerveau alerte : la force des jambes est un indicateur de la condition physique générale et de là, l’association entre bonne condition physique et risque réduit de déclin cognitif est à nouveau démontré, avec cette étude du King College de Londres, menée sur des jumelles. Les conclusions, présentées dans la revue Gerontology, confirment que l'activité physique représentée ici par la puissance d’extension de la jambe a bien un effet protecteur sur la cognition liée à l'âge, sur une période de 10 ans.


L'étude qui a suivi, sur plus de 10 ans, 162 paires de jumelles, âgées de 43 à 73 ans au départ de l'étude, confirme une association entre la force des jambes et la capacité cognitive, mesurée par des tests de mémoire mais aussi par des scans du cerveau. La condition physique des participantes a été évaluée par test type vélo d'exercice, ce qui a permis d'évaluer, précisément, la puissance des muscles de la cuisse. Les participantes ont effectué des tests de mémoire et ont renseigné, par questionnaire, leur niveau d'activité physique, leurs données de santé et leurs facteurs de mode de vie. 10 années, plus tard, les participantes ont à nouveau passé des tests de mémoire, ainsi qu'une IRM du cerveau afin d'identifier d'éventuels changements du cerveau associés au déclin cognitif.

Une jambe puissante et musclée semble associée à un cerveau toujours alerte avec peu de changement de structure, 10 années plus tard : après ajustement pour l'âge, le mode de vie et les facteurs psychologiques, l'activité physique et la puissance d'extension de la jambe semblent associées à des effets protecteurs statistiquement significatifs sur la cognition liée à l'âge.

En pratique, les jumelles qui avaient une puissance musculaire élevée au départ de l'étude présentent beaucoup moins de déclin cognitif, et plus de matière grise, des années plus tard.

La forme musculaire, ici mesurée par la puissance des jambes, est associée à une amélioration du vieillissement cognitif. Un rappel de l'importance de la pratique de l'exercice physique même tard dans la vie, pour la santé du cortex, et plus directement des bénéfices déjà souvent démontrés d'une activité simple comme la marche.

Source: Gerontology November 10 2015 DOI:10.1159/000441029 Kicking Back Cognitive Ageing: Leg Power Predicts Cognitive Ageing after Ten Years in Older Female Twins

-


Interstitiel mediset

Autres actualités sur le même thème

Pages