Vous recherchez une actualité
Actualités

SUCRE: Pourquoi il faut le limiter à 5% des apports alimentaires

Actualité publiée il y a 4 années 3 mois 1 jour
UK Scientific Advisory Committee on Nutrition

La consommation de sucre doit être encore considérablement réduite, selon ce nouveau rapport britannique relayé par le National Health Service (NHS) et le Public Health England. Une nouvelle limite recommandée (aux Britanniques), soit 5% de l’apport calorique représenté par les sucres libres, donc 2 fois plus rigoureuse que les précédentes recommandations britanniques mais en phase avec les récentes préconisations de l’OMS.

Les glucides (ou hydrates de carbone) sont une source importante d'énergie dans l'alimentation. Les glucides comprennent les sucres (monosaccharides et disaccharides), des polyols, des oligosaccharides (dont les fructo-oligosaccharides composés essentiellement de fructose) et des polysaccharides (dont l'amidon- ce sont les principaux composants des fibres alimentaires). Chacune de ces classes a des propriétés et des effets spécifiques, qui se chevauchent parfois sur la santé, en fonction, en particulier, de leur digestion et l'absorption dans l'intestin grêle humain. Les auteurs du rapport ont passé en revue l'énorme volume de données sur le rôle des glucides dans la santé cardio-métabolique, colorectale et orale, avec l'objectif de clarifier la relation entre les glucides alimentaires et la santé et de faire des recommandations de santé publique.


La limite ici est recommandée pour les sucres libres, c'est-à-dire les monosaccharides comme le glucose et le fructose et des disaccharides comme le saccharose ou sucre de table qui vont être ajoutés aux aliments et aux boissons par les fabricants, celui qui cuisine ou qui consomme. Les sucres libres comprennent également ceux présents dans le miel, les sirops, les jus de fruits et les concentrés de jus de fruits. Sont en revanche exclus, des sucres intrinsèques présents dans les fruits et légumes frais.

Le contexte britannique est une consommation deux fois plus élevée que ces nouvelles recommandations.

Les principales limites de consommation : Les sucres libres ne devraient pas dépasser 5% de notre apport énergétique alimentaire total. Cela vaut pour tous les groupes d'âge, de 2 ans à l'âge adulte. Le rapport préconise ainsi,

· pour les enfants âgés de 11 ans ou plus et les adultes, une consommation maximum quotidienne équivalente à 7 cuillères à café de sucre ajouté par jour soit 30g, ce qui moins que la quantité apportée par 1 seule canette de soda, qui en apporte 39g.

· Les enfants âgés de 4 à 6 ans ne devraient pas dépasser 19g,

· de 7 à 10 ans, 24g.

Les principales sources de sucres libres sont les boissons sucrées, les céréales, le chocolat, les bonbons, les jus de fruits et le sucre de table ajouté.

Les effets sur la santé : Si le rapport confirme que l'apport total en glucides n'a pas d'effets positifs ou négatifs sur le gain de poids, la santé cardiaque, le cancer de l'intestin ou la santé bucco-dentaire, certains glucides en revanche, comme les sucres libres et l'amidon sont confirmés comme des facteurs de risque de maladies cardiovasculaires, d'obésité, de diabète de type 2, de cancer de l'intestin et de problèmes bucco-dentaires. Cette nouvelle analyse de la littérature et notamment des dernières études publiées vient donc confirmer ces risques.

Comment s'en passer : Le rapport, en précisant les différentes sources d'apport en sucres et leurs contributions, met aussi en évidence les apports à réduire pour réduire notre consommation de sucres. Par exemple,

- les boissons gazeuses : une canette de 330ml contient 36g de sucres libres au total, donc s'abstenir d'en consommer autant que possible.

- les yaourts aux fruits : un pot de 125g contient 15,9 g de sucres dont une majorité de sucre libre. Préférer un yaourt nature avec quelques fraises entières ou morceaux de fruits qui contiendra la même quantité de sucre au total, mais pratiquement pas de sucres libres.

Le National Health Service (NHS) britannique qui diffuse ces nouvelles recommandations, précisent que les experts en nutrition se félicitent de ces nouvelles recommandations. Certains ont mis en garde contre un excès d'« interdiction » mise sur le sucre, précisant que les graisses sont également une source calorique importante et doivent être limitées.
Enfin, il ne faut pas non plus oublier les fibres…

Manger plus de fibres, notamment les fibres contenues dans les céréales et les grains entiers favorise,

- un moindre risque de maladie cardiaque

- un moindre risque de cancer colorectal

- un meilleur transit digestif.

Le rapport rectifie donc également les apports quotidiens recommandés en fibres alimentaires, soit,

- pour les enfants âgés de 2 à 5 ans, autour de 15g par jour,

- pour les enfants âgés de 5 à 11 ans, autour de 20g par jour,

- pour les enfants âgés de 11 à 16 ans, autour de 25g par jour,

- pour les adolescents âgés de 16 à 18 ans et les adultes, autour de 30g par jour.

Sources: UK Scientific Advisory Committee on Nutrition July 2015 Carbohydrates and Health

Public Health England July 2015 Why 5%?

Plus de 50 études sur le Sucre

Lire aussi : SUCRES libres: 6 cuillères à café par jour suffisent! -

Autres actualités sur le même thème