Vous recherchez une actualité
Actualités

SYSTÈME de SANTÉ: Pour le sauver, les usagers sont prêts à le réformer

Actualité publiée il y a 4 années 6 mois 4 semaines
FHF

Des résultats qui « invitent donc les pouvoirs publics à faire preuve de davantage d’audace pour sauvegarder et conforter le système de santé », c’est ce que livre ce nouvel Observatoire de l’égalité d’accès aux soins, mené par la Fédération Hospitalière de France (FHF), à l’heure du nouveau plan d’économies qui touche le système de santé et, plus particulièrement le système hospitalier. Un attachement profond des Français à ce système en général mais un sentiment d’inquiétude croissant sur sa pérennité, avec des préoccupations sur son financement et le reste à charge pour les patients-pour près de 90% des usagers.

Les incertitudes exprimées par les usagers concernent principalement le mode de financement du système santé, la complexité de son organisation et ses dysfonctionnements, et sa trop faible ouverture vers les autres acteurs de santé, dont les professionnels ou les cabinets et centres libéraux.


Une inégalité sociale d'accès aux soins : Si les Français confirment leur attachement au système, à ses principes de solidarité envers les plus fragiles, d'égalité d'accès aux soins mais, dans le même temps, ils voient se développer des inégalités territoriales et sociales croissantes : Ainsi si 2 répondants sur 3 estiment que nous avons le meilleur système de santé au monde, avec un accueil, des soins et une recherche médicale de qualité, la majorité d'entre eux entrevoient une médecine à deux vitesses:

· 92% des français pensent ainsi que l'argent ouvre à plus de qualité des soins,

· 74% aux innovations thérapeutiques qui ne seront pas proposées à tous

· 59% considèrent que tous les usagers ne sont pas traités équitablement.

· 48%, en pratique, déclarent avoir dû renoncer à certains soins pour des raisons de coût.

Une inégalité territoriale d'accès aux soins : A cette inégalité sociale perçue, s'ajoute une inégalité territoriale, liée concrètement aux déserts médicaux. Ainsi, 91% des français déplorent,

· une mauvaise répartition des médecins sur le territoire

· des délais d'attente prolongés pour les consultations chez certains spécialistes ou certains examens (IRM).

Les solutions évoquées par les usagers : Renforcer les coopérations entre professionnels (MSP, Pôles et Centres de santé pluridisciplinaires), mutualiser des compétences, coordonner les établissements et les praticiens de ville, lutter contre les gaspillages et les fraudes à l'Assurance Maladie, réorganiser la permanence des soins, développer l'HAD et l'ambulatoire, sont les pistes évoquées, par ces usagers –comme par les Autorités sanitaires. En conclusion, les Français aussi, pensent que leur système de santé possède une marge de progression et d'efficience.

Autres actualités sur le même thème

Pages