Vous recherchez une actualité
Actualités

TABAGISME: Le grand retour de la pipe à eau

Actualité publiée il y a 4 années 7 mois 4 semaines
BMJ

Pipe à eau, narguilé, chicha, sont-ils une tendance passagère ou commencent-ils à représenter un vrai risque pour la Santé publique ? Ce spécialiste de l’Université de Floride, à l’origine d’une étude débutée il y a plus de 10 ans, alerte sur la montée du tabagisme via la pipe à eau dans de nombreux pays, au point de détrôner parfois la consommation de cigarettes classiques chez les jeunes. Son éditorial, publié dans le British Medical Journal, appelle à intégrer son usage dans les initiatives de lutte contre le tabagisme.

Wasim Maziak, professeur au département d'épidemiologie de l'Université de Floride et collaborateur du Syrian Center for Tobacco Studies rappelle les données du Système mondial de surveillance du tabagisme couvrant plus de 100 pays qui montrent que si la cigarette est stable ou en déclin à l'échelle mondiale chez les 13-15 ans, le tabagisme avec pipe à eau est à la hausse dans de nombreux pays. Et comme ce phénomène s'élargit, l'usage de la pipe à eau chez les adultes aussi est de mieux en mieux documentée, à l'échelle mondiale (Voir visuel Prévalence ci-contre).


La pipe à eau est utilisée depuis des siècles dans les sociétés orientales. Dans sa forme la plus courante (Voir schéma ci-contre), l'air chauffé grâce au charbon passe à travers un mélange à base de tabac pour produire la fumée, qui rentre en contact avec l'eau avant l'inhalation par le fumeur. L'idée que la fumée puisse être ainsi filtrée par l'eau et donc être moins nocive que la fumée des cigarettes classiques est erronée.

Les obstacles à la compréhension des effets : Cependant, si l'habitude «culturelle» est ancienne, de nombreux obstacles subsistent à la bonne compréhension de ses effets sur la santé. L'absence de recul pour préciser ses effets spécifiquement liés au tabac dont le risque de cancer et cardiovasculaire. L'analyse est complexe compte-tenu de l'utilisation généralement conjointe des deux modes de tabagisme, par consommation de cigarettes et via la pie à eau. La composition et la quantité de mélange de tabac et de charbon de bois utilisés sont également extrêmement variables, tout comme la forme et la taille des pipes à eau. Or tous ces critères vont influer sur l'exposition aux substances toxiques. Enfin, comment appréhender l'éventuelle notion de dépendance alors que son usage est fréquemment intermittent ?

Une première image des risques pour la santé : De nombreuses études montrent néanmoins clairement l'exposition des fumeurs de pipes à eau à la nicotine, aux substances toxiques et cancérigènes. L'exposition à certains composés toxiques est telle, écrit l'auteur, que des effets « uniques » sur santé peuvent en résulter. Plusieurs cas d'intoxication au monoxyde de carbone ont ainsi été documentés, présentant des niveaux de carboxyhémoglobine (COHb) beaucoup plus élevés que chez des fumeurs de cigarettes. L'exposition, particulièrement élevée de femmes du Moyen-Orient à ces niveaux de monoxyde de carbone est devenue une préoccupation particulière pendant la grossesse. L'étude cite enfin une étude récente constatant que l'utilisation à vie de la pipe à eau est associée à un risque multiplié par 3 de sténose sévère de l'artère coronaire (vs ne pas fumer). Enfin, la pipe à eau est bien documentée comme une passerelle d'initiation au tabagisme classique.

Ainsi, une étude longitudinale menée chez des écoliers jordaniens constate une augmentation dose-dépendante du risque de commencer à fumer des cigarettes classiques avec le niveau d'utilisation de la pipe à eau.

Elle échappe pourtant à toute réglementation ou prévention, conclut l'auteur. Malgré toutes ces tendances inquiétantes, fumer la pipe à eau est encore ignoré par la plupart des stratégies de santé publique. « Cela doit changer. La pipe à eau doit être prise en compte dans les programmes de lutte contre le tabagisme (…) Nous savons maintenant que fumer la pipe à eau est une épidémie de santé publique mondiale qui nécessite une approche réglementaire claire et complète ».

Source: BMJ 2015; 350: h1991 17 Avril 2015 Rise of waterpipe smoking

Lire aussi sur la Chicha

Autres actualités sur le même thème