Vous recherchez une actualité
Actualités

TUBERCULOSE: Emergence d'une forme incurable en Inde

Actualité publiée il y a 7 années 10 mois 1 semaine
Nature

Cette découverte d’une forme de tuberculose incurable en Inde soulève des inquiétudes supplémentaires sur l'augmentation de la résistance de la maladie aux médicaments. Cette nouvelle forme de résistance « absolue » décrite sur quelques patients dans l’édition de décembre de la revue Clinical Infectious Diseases est commentée aujourd’hui dans la dernière édition de Nature. Après l’Italie en 2007 et l’Iran en 2009, l’Inde est le 3ème pays dans lequel de tels cas, totalement résistants aux médicaments, sont documentés. Après la TB, la MDR-TB, la XDR-TB, émerge la TDR-TB (totally drug-resistant).

Alors que la tuberculose (TB) tue toujours chaque année 1,7 millions de personnes, en excluant les décès liés à l'association sida-TB, les formes multi-résistantes de la TB sont devenues le défi principal de la lutte antituberculeuse depuis maintenant plusieurs années. Le nombre de cas multi-résistants traités augmente avec près de 50.000 traités en 2010 pour plus de 400.000 …à traiter. Ici, il s'agit d'une nouvelle forme de résistance, totalement résistante aux médicaments.


A tel point que certains experts ont songé à une nouvelle bactérie mais ici les auteurs suggèrent que c'est plutôt un nouveau développement d'une forme de TB résistante. Rappelons que la bactérie Mycobacterium tuberculosis détruit les tissus pulmonaires, se propage facilement dans l'air par les goutelettes émises par les personnes atteintes et se développe sous de nouvelles formes résistantes et multirésistantes (MDR-TB) aux médicaments (l'isoniazide et la rifampicine), ce qui rend le traitement de la maladie de plus en plus complexe.

Une itération meurtrière de différentes formes très résistantes de la TB : Cette forme incurable de tuberculose constatée en Inde appelée totalement résistante (totally drug-resistant tuberculosis : TDR-TB) réunit encore peu de données et la surveillance coordonnée par l'organisation mondiale de la Santé (OMS) suggère que le TDR-TB est une itération meurtrière de différentes formes très résistantes de la tuberculose signalées au cours de la dernière décennie.

Une montée des résistances liée essentiellement à une mauvaise gestion de la maladie : Depuis les années 1960, les deux médicaments isoniazide et la rifampicine ont formé le traitement antituberculeux standard, depuis les années 1990 l'incidence de la multi-résistance aux médicaments a considérablement augmenté, en 2006 les experts ont commencé à parler de l'émergence de la tuberculose ultrarésistante (XDR-TB). Les données de surveillance de l'OMS indiquent que la XDR-TB est présente aujourd'hui dans au moins dans 58 pays, avec environ 25.000 cas d'XDR-TB survenant chaque année. Une partie de l'augmentation de la résistance est liée à des complications qui surviennent dans le traitement des patients également infectés par le VIH mais la plus grande partie est liée à des problèmes de gestion de la maladie. Ainsi, en raison d'un dépistage insuffisant ou erroné, seuls 16% des patients atteints de tuberculose résistante reçoivent un traitement approprié. L'adoption du nouveau test rapide et entièrement automatisé, Xpert pourrait contribuer à réduire les erreurs diagnostiques.

Peu de réponses thérapeutiques : La montée des résistances, enfin, précise Nature, n'a pas donné lieu à de réponses thérapeutiques de la part des laboratoires pharmaceutiques, car ce n'est pas un marché attrayant. Cependant, en 2011, 10 nouveaux médicaments antituberculeux étaient en test, soit pour raccourcir la durée du traitement soit améliorer le traitement de la tuberculose résistante. Les essais les plus avancés sont actuellement l'essai de phase III de Bayer pour l'antibiotique moxifloxacine et de Novartis pour Tibotec.

Autres actualités sur le même thème