Actualités

VERTIGE : Une simple pilule pour vaincre la peur du vide ?

Actualité publiée il y a 11 années 3 mois 4 jours
PNAS

Cette étude suggère qu’un comprimé de cortisol, une hormone du stress, pourrait aider à guérir du vertige, de la peur de l’altitude et du vide. L’effet du cortisol ou hydro-cortisone, perdurerait un mois après la fin du traitement. Cette petite étude, publiée dans les PNAS (Actes de l'Académie nationale américaine des Sciences) apporte des résultats très prometteurs pour les personnes souffrant d’acrophobie ou de la peur des hauteurs.

Cet essai contrôlé randomisé mené sur 40 personnes présentant une acrophobie a comparé l'effet du cortisol, une hormone stéroïde secrétée par le cortex, contre placebo, une heure avant trois séances d'exposition virtuelle simulée par un voyage en ascenseur. Le cortisol (ou hydro-cortisone) est une hormone stéroïde (corticostéroïde) secrétée par le cortex.


Les chercheurs constatent que bien que les deux groupes réduisent leur acrophobie après ces thérapies d'exposition virtuelle, les participants ayant reçu du cortisol réduisent encore plus leur anxiété. La mesure des scores d'anxiété montre également que l'effet du cortisol sur la réduction de ce type d'anxiété persiste, un mois après les séances d'exposition, toujours en comparaison du groupe placebo. Cette étude préliminaire, double-aveugle, randomisée, contrôlée et menée par des chercheurs de l'Université de Bâle (Suisse) montre des résultats prometteurs mais n'a porté que sur 40 personnes. Les chercheurs démontrent que la prise de cortisol aide à soulager la peur chez les personnes ayant une phobie des hauteurs en association avec une thérapie comportementale appelée thérapie d'exposition.

La thérapie d'exposition est une technique de thérapie comportementale par laquelle les personnes souffrant de phobies, d'une manière limitée et structurée, sont exposées à leurs craintes après avoir subi différentes thérapies d'adaptation, avec l'objectif de réduire l'intensité de leurs réactions de peur. Dans cette étude, les participants ont reçu du matériel éducatif sur la thérapie d'exposition et des instructions sur la façon de faire face à leurs stratégies d'évitement. Toutefois, aucune des techniques cognitivo-comportementales telles que les techniques de respiration ou de relaxation n'a été utilisée.

Le cortisol est une hormone du stress libérées par la glande surrénale. Il a de nombreuses fonctions, y compris l'augmentation de la glycémie, mais il affecte aussi l'apprentissage et le processus de la mémoire. Le cortisol est un type d'hormone appelé glucocorticoïde.

Les chercheurs constatent, sur la base des scores des participants au questionnaire acrophobie que tous les participants ont bénéficié de la thérapie d'exposition virtuelle. Les participants sous cortisol montrent une amélioration significativement plus importante au post-traitement et à un mois de suivi. Les chercheurs concluent que le cortisol augmente l'effet de la thérapie d'exposition pour les personnes ayant peur des hauteurs et appellent à des études complémentaires "pour étudier les effets du cortisol dans les situations les plus difficiles de la vie réelle". Ces résultats, selon les auteurs pourraient aussi contribuer au développement de nouvelles stratégies thérapeutiques pour traiter les troubles de l'anxiété.

Source: PNAS 2011, published online before print March 28 doi: 10.1073/pnas.1018214108 Glucocorticoids enhance extinction-based psychotherapy. (Vignette NHS)

Autres actualités sur le Stress, accéder à l'Espace Neuro