Vous recherchez une actualité
Actualités

VIEILLISSEMENT et ALZHEIMER: Déterminer l'âge biologique par simple test sanguin?

Actualité publiée il y a 4 années 6 mois 3 semaines
Genome Biology

Une «signature génétique» qui prédit l'apparition de la maladie d'Alzheimer ou d’autres maladies liées à l’âge, des années avant l’apparition des premiers symptômes, c’est ce qu’annonce cette recherche du de King College de Londres. Ces travaux, présentés dans la revue Genome Biology, définissent une signature, via un ensemble de gènes, associée au vieillissement en bonne/mauvaise santé à 65 ans. Bref, un profil moléculaire permettant de détecter les personnes à risque précoce de maladies liées à l'âge et un nouvel indicateur de santé complémentaire de l'âge chronologique.

L'âge chronologique est-il devenu une notion démodée?, s'interrogeait cette étude , du même auteur, publiée alors dans la revue PLoS ONE. Alors que 60 ans sera bientôt le milieu de la vie et que la durée de vie en bonne santé progresse constamment, le concept d'âge avancé devrait totalement être reconsidéré. Ainsi, l'augmentation impressionnante de la durée de vie fait que ce qui était considéré comme un âge avancé doit aujourd'hui être reconsidéré comme un âge moyen, une tendance qui pourrait encore se poursuivre dans l'avenir. Le paradoxe est là, l'augmentation de la longévité pourrait ralentir aussi le vieillissement relatif. James Timmons, du King College de Londres commente ses travaux: «Nous utilisons l'année de naissance ou l'âge chronologique pour juger de tout, pour fixer les primes d'assurance par exemple. Pourtant, à 60 ans, tout le monde n'a pas le même âge biologique ».


Sa nouvelle étude apporte une réponse, la première signature moléculaire de l'âge biologique. Une réponse qui pourrait transformer la façon dont l'âge est utilisé pour prendre les décisions médicales. Une signature qui permet aussi d'évaluer le risque de maladies liées à l'âge, comme la maladie d'Alzheimer.

Un nouveau prédicteur fiable de risque de maladie liée à l'âge : Son équipe a analysé l'ARN de participants âgés de 65 ans, en bonne santé et a utilisé ces données pour développer une signature de 150 gènes qui caractérisent un vieillissement en bonne santé. Testée sur différents issus, cette signature s'avère un prédicteur fiable de risque de maladie liée à l'âge.

Avec cette signature, un «score de bonne santé» : En comparant cette signature chez des sujets âgés de 70 ans et suivis durant 20 ans, les chercheurs montrent que son « score » est associé au niveau de santé chez les hommes et les femmes. Sa variation s'avère bien liée à la santé à long terme. Un score supérieur est également associé à une meilleure santé cognitive.

Ainsi, des patients diagnostiqués avec la maladie d'Alzheimer présentent une signature altérée dans le sang, et donc un score inférieur, ce qui suggère une association significative avec la maladie.

C'est donc aussi un test sanguin capable de prédire la démence et de contribuer au diagnostic, mais aussi capable d'indiquer un risque élevé de vieillissement accéléré. Un score donc à suivre pour la prévention, des années avant leur développement, des maladies neurodégénératives ou liées à l'âge.

Source: Genome Biology 2015 doi 10.1186/s13059-015-0750-x A novel multi-tissue RNA diagnostic of healthy ageing relates to cognitive health status

Lire aussi : VIEILLISSEMENT et âge biologique: Êtes-vous jeune pour votre âge? -.

LONGÉVITÉ: L'âge est-il devenu une notion démodée? -

Plus de 50 études sur le Vieillissement

Autres actualités sur le même thème