Vous recherchez une actualité
Actualités

ANESTHÉSIE LOCALE: Comment dissiper l'anxiété durant l'intervention

Actualité publiée il y a 4 années 1 mois 2 semaines
European Journal of Pain

Cette étude de l’Université de Surrey montre que « quelques trucs » peuvent contribuer à réduire l’anxiété du patient opéré sous anesthésie locale et, simultanément faciliter l’intervention des professionnels de santé. Découverte de ces mesures, testées sur 400 patients opérés, avec l’European Journal of Pain.

Rester conscient durant l'intervention rend la majorité des patients anxieux et peut contribuer à augmenter la perception de la douleur. Cette expérience, menée par des chercheurs de l'Université de Surrey fait la preuve que quelques techniques de distraction simples, comme parler avec l'infirmière, regarder un DVD ou même malaxer une balle anti-stress, peuvent contribuer à aider les patients à se détendre pendant l'intervention et même réduire leur douleur.


L'étude a été menée auprès de 398 patients, subissant une chirurgie des varices. Habituellement, au cours de cette intervention, les patients ressentent une sensation de brûlure, rapportent des odeurs inconnues, des sons perturbants et des sensations désagréables. Les patients rapportent également avoir entendu les commentaires, parfois perturbants, du chirurgien sur le déroulement de l'intervention. En bref, bien que cette intervention soit sans danger, les patients éprouvent souvent de l'anxiété liée à leur conscience des détails de l'intervention.

Les participants ont été répartis en 4 groupes :

- 1 groupe diverti par la musique au cours de l'intervention,

- le second par un choix de DVD,

- le 3è par une conversation avec un infirmier spécialisé, placé à côté de la tête du patient sans le toucher,

- le 4è disposait de 2 balles anti-stress.

Les niveaux d'anxiété et de douleur ont été mesurés par questionnaire immédiatement après l'opération. L'analyse montre que,

· le groupe « DVD » ressent 25% de moins d'anxiété que le groupe « traitement habituel » mais éprouve des niveaux de douleur identiques.

· le groupe « conversation avec l'infirmière », une réduction de 30% de l'anxiété et de 16% de la douleur,

· le groupe « balles anti-stress, une réduction de 18% de l'anxiété et de 22% de la douleur,

· la musique n'a aucun effet sur l'anxiété ou la douleur.

Cette toute première étude à examiner l'effet de techniques de distraction simples sur des patients éveillés, subissant une chirurgie sous anesthésie locale. Elle suggère quelques moyens simples et peu coûteux pour améliorer l'expérience des patients durant ce type d'intervention sous anesthésie locale ou d'autres procédures invasives, comme la coloscopie et l'hystéroscopie par exemple.

Source: European Journal of Pain 30 JAN 2015 DOI: 10.1002/ejp.675 Randomized controlled trial to compare the effect of simple distraction interventions on pain and anxiety experienced during conscious surgery (Visuel Fotolia)

Lire aussi:DOULEUR chez la FEMME: La présence du partenaire est-elle toujours souhaitable?

Plus d'études sur la Douleur


Interstitiel mediset

Autres actualités sur le même thème

Pages