Vous recherchez une actualité
Actualités

ANHÉDONIE: Pourquoi certains n'aiment pas la musique

Actualité publiée il y a 4 années 9 mois 6 jours
Current Biology

La musique est depuis toujours, dans toutes les cultures humaines, et considérée comme une source de plaisir universelle. Pourtant, certaines personnes en bonne santé, ayant des capacités de perception normales et exemptes de dépression ou d'anhédonie clinique -c’est-à-dire d'incapacité généralisée à ressentir des émotions positives-, n’éprouvent aucun plaisir à l’écoute de la musique. Cette étude, publiée dans la revue Current Biology, l'explique en suggérant l’existence d’accès spécifiques au système de récompense du cerveau.


Ces personnes, par ailleurs parfaitement capables d'éprouver du plaisir par d'autres moyens souffrent d'une sorte « d'anhédonie spécifique à la musique », en d'autres termes, de l'incapacité d'éprouver du plaisir à son écoute. Pour ces chercheurs de l'université de Barcelone, identifier ces sujets est important pour comprendre le processus neurologique qui va de la musique, à l'émotion et à la récompense.

Une première étude par questionnaires, révèle de premiers indices sur cette forme d'anhédonie: Peuvent être concernées des personnes :

· qui présentent une sensibilité moyenne ou faible à d'autres types de récompense,

· des personnes qui ont des troubles de l'audition ou plus généralement de perception,

· des personnes souffrant d'un dysfonctionnement global du circuit de récompense

Elle suggère aussi l'existence d'une anhédonie spécifique à la musique, liée à un accès spécifique au système de récompense :

L'équipe de recherche a mené ensuite 2 expériences, basées sur 2 tâches engageant les circuits neuronaux de la récompense, sur 3 groupes de 10 participants, répartis en fonction de leur niveau de réponse (ou de plaisir) (élevé, modéré ou faible) à la récompense, tous stimuli confondus.

Dans la première expérience, les sujets évaluaient le degré de plaisir ressenti à l'écoute d'une musique agréable, dans la seconde expérience, ils devaient accomplir une tâche avec récompense monétaire à la clé. Durant ces expériences, les chercheurs enregistraient la conductance de la peau et la fréquence cardiaque, comme indicateurs physiologiques de l'émotion.

Un accès spécifique au système de récompense ? Les résultats montrent que certaines personnes en bonne santé ne ressentent rien à l'écoute de la musique, malgré les capacités de perception musicale normales et une sensibilité normale à d'autres récompenses, comme ici la récompense monétaire. Cela suggère différents accès au système de récompense, avec, pour chaque personne, des accès plus efficaces que d'autres. C'est aussi de nouveaux éléments de compréhensions du système de récompense, avec des implications possible pour des pathologies comme la toxicomanie et les troubles affectifs, concluent les chercheurs.

Source: Current Biology 06 March 2014 DOI: 10.1016/j.cub.2014.01.068 Dissociation between Musical and Monetary Reward Responses in Specific Musical Anhedonia (Visuel © vege - Fotolia.com)

Lire aussi: ÉVEIL: La musique bénéfique au cerveau des bébés

DOPAMINE ou pourquoi la musique fait du bien…

Autres actualités sur le même thème

Pages