Vous recherchez une actualité
Actualités

ANTIBIOTIQUES: Ils font grossir les enfants plus et plus vite

Actualité publiée il y a 4 années 3 semaines 18 heures
The International Journal of Obesity

Leur prise fréquente a déjà été associée au risque de troubles métaboliques, et y être exposé in utero au risque d’obésité chez l’enfant à naître : les antibiotiques confirment leur impact métabolique néfaste, avec cette nouvelle étude de Johns Hopkins Bloomberg School (Baltimore). Les conclusions, présentées dans l’International Journal of Obesity constatent que enfants qui reçoivent des antibiotiques tout au long de leur enfance présentent un gain de poids significativement plus rapide et important que les autres enfants. Des données qui, une nouvelle fois, incitent à un usage raisonné.

C'est donc un effet cumulatif pendant l'enfance sur l'indice de masse corporelle (IMC), qui est suggéré et pour toujours, selon l'auteur principal, le Dr Brian S. Schwartz, MD, MS, professeur au Département des sciences de santé environnementale à l'École Bloomberg. « Chaque fois que nous donnons un antibiotique à un enfant, il prend du poids plus rapidement ».


Ici, l'équipe a analysé les dossiers de santé de 163.820 enfants âgés de 3 et 18 ans, pris en compte le poids corporel et la taille, pour déterminer l'IMC et la consommation d'antibiotiques durant les années précédentes. L'analyse montre que,

· à 15 ans, les enfants qui avaient pris des antibiotiques 7 fois ou plus durant l'enfance pèsent environ 1 kilo et demi de plus que ceux qui n'ont pas pris d'antibiotiques.

· C'est le cas de 21% des enfants dans l'étude.

· Enfin, ce gain de poids est très probablement sous-estimé, estiment les auteurs, puisque les jeunes participants n'ont pu être suivi durant toute leur enfance.

La crainte est la poursuite de cet effet prise de poids bien au-delà de l'enfance, avec une aggravation possible à l'âge adulte. Une hypothèse vraisemblable déjà documentée chez l'animal avec la pénicilline. Certaines techniques d'élevage comprennent d'ailleurs l'administration de petites quantités d'antibiotiques dans l'alimentation quotidienne des animaux pour mieux « engraisser les animaux » et plus rapidement. Chez l'homme, il est très probable que le microbiote intestinal, « chamboulé » par les antibiotiques, entraîne aussi une modification du métabolisme et du stockage des calories des nutriments absorbés.

Alors que l'exposition in utero aux antibiotiques a déjà été associée au risque d'obésité chez l'enfant, cette étude montre, sans surprise, la poursuite de cet effet durant l'enfance. Mais plus grave, le gain de poids associé, semble s'accélérer ici avec l'âge.

Certes les médecins sont en première ligne, mais les parents sont souvent exigeants. L'information professionnelle et l'éducation des parents doivent donc être toutes deux renforcées pour éviter et l'effet « microbiote » et l'effet « obésité ».

Source: The International Journal of Obesity 21 October 2015; doi: 10.1038/ijo.2015.218 Antibiotic use and childhood body mass index trajectory

Lire aussi: ANTIBIOTIQUES : Une prise fréquente associée au risque de diabète –

Les ANTIBIOTIQUES durant la grossesse augmentent le risque d'obésité pour l'enfant -

Autres actualités sur le même thème