Vous recherchez une actualité

Actualités

AUTISME: Pas de lien avec l'exposition au mercure?

Actualité publiée il y a 4 années 11 mois 1 jour
Epidemiology

Une bonne nouvelle pour les parents? L'impact de l'exposition à de faibles niveaux de mercure sur le cerveau en développement de l’enfant, par exemple par la consommation de poisson de la mère, durant la grossesse, ne semble pas être responsable de troubles du comportement comme l'autisme, si l’on en croit les conclusions de cette étude de l'Université de Rochester. Cette analyse basée sur plus de 30 années de recherche et aux Seychelles, zone particulièrement exposée, conclut, dans la revue Epidemiology, à l’absence d'association entre l'exposition prénatale au mercure et les troubles du spectre autistique (TSA).

L'auteur principal, le Pr Edwin van Wijngaarden, professeur agrégé de santé publique à l'Université de Rochester, conclut : « Cette étude n'apporte aucune preuve d'une corrélation entre une faible exposition au mercure et l'autisme chez les enfants dont les mères mangeaient en moyenne, jusqu'à 12 repas de poisson par semaine durant leur grossesse». Des résultats rassurants et qui peuvent être ajoutés aux données sur l'impact de l'exposition alimentaire au mercure, au moment où notre agence et d'autres institutions plafonnent, dans leurs nouvelles recommandations, la consommation de poisson.


Le débat sur la consommation de poisson reste ainsi un dilemme pour les futures mamans et les médecins. Les poissons sont riches en nutriments bénéfiques, tels que le sélénium, la vitamine E, des protéines maigres, et les acides gras oméga-3, restent essentiels au développement du cerveau. Mais, dans le même temps, l'exposition à des niveaux élevés de mercure peut conduire à des troubles du développement. Les mères craignent ainsi d'exposer leurs enfants à naître à des troubles neurologiques graves en consommant du poisson pendant la grossesse.

La République des Seychelles est un terrain d'étude idéal pour étudier l'impact potentiel de l'exposition de faible niveau au mercure. Si la présence de mercure dans l'environnement est très répandue, partout dans le monde, aux Seychelles, les habitants consomment du poisson à un taux 10 fois plus élevé que les populations européennes. L'étude, Seychelles Child Development Study, a été conçu suivi une population sur une très longue période de temps et, concernant l'autisme, 1.784 enfants, adolescents, jeunes adultes et leurs mères. Les niveaux de l'exposition prénatale au mercure ont été mesurés par l'analyse d'échantillons de cheveux recueillis auprès des mères au moment de la naissance, puis par un test des niveaux approximatifs de mercure trouvés dans le reste du corps. Les enfants ont subi 2 tests reconnus afin de dépister d'éventuels troubles autistiques et du comportement. Les niveaux de mercure des mères ont ensuite été rapprochés des résultats des tests des enfants.

Les chercheurs concluent à l'absence de corrélation entre l'exposition prénatale et des scores de comportements autistes. Les bénéfices pourraient donc l'emporter sur les risques, à condition d'une consommation « raisonnable » telle que recommandée par les dernières lignes directrices.

Source: Epidemiology 18 July 2013 doi: 10.1097/EDE.0b013e31829d2651 Autism Spectrum Disorder Phenotypes and Prenatal Exposure to Methylmercury Accéder aux dernières actualités sur l'Autisme Accéder au Dossier Vaincre l'autisme (1/5) de Santé log : Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Lire aussi : POLLUTION: Une forte exposition in utero double le risque d'autisme

MERCURE et risque de TDAH: Peut-on consommer du poisson pendant la grossesse?

ALIMENTATION: Du poisson oui, mais pas plus de 2 fois par semaine!

Autres actualités sur le même thème

Pages