Vous recherchez une actualité
Actualités

AUTISME: Pourquoi l'ocytocine reste un traitement prometteur

Actualité publiée il y a 6 années 1 mois 2 semaines
Nature

Cette étude de la New York University décrit le rôle de l'ocytocine appelée hormone de l'amour dans le fonctionnement du cerveau. Les conclusions, publiées dans l’édition du 4 août de la revue Nature, viennent confirmer que cette hormone, produite naturellement dans le cerveau et dans tout le corps, peut contribuer à améliorer la fonction cérébrale dans les zones qui traitent la communication sociale chez les enfants atteints de troubles du spectre autistique (TSA).


En cas d'arrivée simultanée d'une multitude d'informations, nos cellules nerveuses du cerveau doivent être capables de séparer les messages importants du bruit de fond. L'ocytocine apparaît comme un élément clé de ce processus, révèlent ces chercheurs du NYU Langone Medical Center, et, par conséquent comme une clé du lien social et parental rompu dans le TSA. Car selon la recherche, l'ocytocine, agit comme une neurohormone dans le cerveau, et non seulement permet de réduire le bruit de fond, mais aussi d'augmenter la puissance des signaux signifiants. Des résultats pertinents aussi pour confirmer son rôle possible dans l'autisme.

Le double effet de l'ocytocine sur l'analyse de l'information dans le cerveau : Le Pr Richard W. Tsien, professeur de neurosciences explique que l'ocytocine apaise l'activité de fond et augmente l'activité des circuits cérébraux concernés par l'analyse des informations. Les enfants et les adultes atteints d'autisme ont des difficultés à reconnaître les émotions des autres et sont facilement distraits par des éléments extérieurs. De précédentes études avaient montré que les enfants atteints d'autisme ont des niveaux d'ocytocine faibles liés à des mutations dans le gène du récepteur de l'ocytocine. L'étude actuelle, en identifiant les interneurones inhibiteurs responsables des effets de l'ocytocine, montre le rôle essentiel de l'ocytocine dans l'hippocampe, une région du cerveau impliquée dans la mémoire et la cognition. L'hormone va stimuler les cellules nerveuses et favoriser la libération de ce neurotransmetteur inhibiteur du système nerveux central, GABA. GABA amortit l'activité des cellules nerveuses excitatrices ou cellules pyramidales mais l'activation continuelle des neurones inhibiteurs pour réduire le bruit de fond, provoque aussi la libération de GABA.

Les chercheurs n'expliquent pas encore comment le manque de signalisation de l'ocytocine est impliqué dans les troubles du spectre autistique mais confirment que l'ocytocine pourrait améliorer les circuits du cerveau en jeu, en augmentant les signaux utiles tout en calmant le bruit de fond.

Source: Nature doi:10.1038/nature12330 online 04 August 2013 Oxytocin enhances hippocampal spike transmission by modulating fast-spiking interneurons

Accéder aux dernières actualités sur l'Ocytocine

Lire aussi : AUTISME: L'ocytocine, l'espoir de traitement récompensé

AUTISME: L'ocytocine, un espoir de traitement pour les enfants atteints -

et

OCYTOCINE: Hormone de la rivalité chez les hommes, de la proximité chez les femmes -

Autres actualités sur le même thème