Vous recherchez une actualité
Actualités

CALCULS RÉNAUX: Vaut mieux éviter les sodas sucrés

Actualité publiée il y a 5 années 7 mois 2 jours
CJASN-Clinical Journal of the American Society of Nephrology

Environ une personne sur 10 sera confrontée à un calcul rénal au cours de sa vie et, dans un cas sur deux sera confronté à une récidive. Entre autres conseils, pour prévenir la récidive, ce patient sera invité à boire davantage. Or les boissons sucrées sont associées à un risque accru de calculs rénaux, conclut cette importante étude du Brigham and Women's Hospital. Ces conclusions, présentées dans le Clinical Journal of the American Society of Nephrology, indiquent donc quelles boissons sont réellement appropriées pour prévenir les calculs rénaux chroniques.

Aux Etats-Unis, expliquent les auteurs, 20% des hommes et 10% des femmes présenteront un calcul rénal au cours de leur vie. En France, près de 10% de la population âgée de plus de 40 ans (35 ans pour les femmes, 45 ans pour les hommes) a eu au moins un antécédent de calcul rénal. Les hommes sont environ deux fois plus touchés que les femmes (14% vs 8 %). L'âge au premier calcul est en moyenne de 30 ans chez la femme et de 35 ans chez l'homme, le taux de récidive de 53 % et le nombre moyen de calculs de 3 par patient.


En synthèse, la consommation de boissons et de sodas sucrés s'avère associée à un risque accru de formation de calculs. L'étude montre que la relation entre la consommation de liquide et le développement de calculs rénaux dépend donc du type de boisson consommée, explique l'auteur principal, le Dr Gary Curhan. Son équipe a analysé des données de 3 cohortes en cours, la Health Professionals Follow-Up Study (HPFS) et les 2 Nurses' Health Study I et II portant, au total sur194.095 participants, suivis durant plus de 8 ans. Les données sur l'alimentation et les boissons ont été mises à jour tous les 4 ans.

Les chercheurs constatent que,

· les participants qui ont consommé une ou plusieurs canettes de soda sucré par jour présentent un risque accru de 23% de développer des calculs rénaux par rapport aux participants qui n'en consomment que moins d'une cannette par semaine.

· Ces résultats valent pour les boissons sucrées autres que les sodas.

· En revanche, d'autres boissons, comme le café, le thé ou le jus d'orange sont associées à un risque réduit de calculs. Ainsi, la consommation régulière de café réduit le risque de 26%, de décafféiné de 16, de thé de 11% et de vin...de 31 à 33 % !

Donc certaines boissons sont associées à un risque moins ou plus élevé de formation de calculs rénaux, concluent les auteurs. Un détail important, quand il s'agit d'augmenter l'apport liquide justement pour éviter les calculs rénaux.

Source: Clinical Journal of the American Society of Nephrology May 15, 2013 DOI: 10.2215/CJN.11661112 Soda and Other Beverages and the Risk of Kidney Stones (Visuel © Celso Pupo - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur les Sodas et boissons sucrées

Lire aussi : Les SODAS SUCRÉS à l'origine de 180.000 décès

Autres actualités sur le même thème

Pages