Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du COLON: Une tasse de maté pour écarter le risque

Actualité publiée il y a 6 années 10 mois 3 semaines
Molecular Nutrition & Food Research

Le maté ou yerba maté parfois encore appelé thé mexicain, consommé en infusion dans de l’eau chaude, pourrait prévenir le cancer du côlon. Dans cette étude de l'Université Illinois, publiée dans la revue Molecular Nutrition & Food Research, les scientifiques montrent que les cellules humaines de cancer du côlon meurent une fois exposées aux composés bioactifs présents dans une tasse de ce « thé », depuis longtemps consommé en Amérique du Sud pour ses propriétés médicinales.

C'est une espèce végétale sud-américaine (Ilex paraguariensis) de la même famille que le houx, celle des Aquifoliaceae. Ses feuilles, torréfiées et infusées dans l'eau chaude, fournissent une boisson stimulante, le maté.


Les dérivés de caféine présents dans le maté ont non seulement induit la mort des cellules cancéreuses mais également réduit les marqueurs de l'inflammation", explique Elvira de Mejia, professeur agrégé de chimie alimentaire et toxicologie alimentaire à l'Université de l'Illinois. Un résultat important, alors que l'inflammation est l'un des facteurs déclenchants de la progression du cancer. Dans cette étude in vitro, les chercheurs ont isolé, purifié, puis traité des cellules humaines de cancer du côlon avec de l'acide caféoylquinique, un polyphénol dérivé du maté, présent également dans la pulpe de café. Lorsque les scientifiques augmentent la concentration d'acide caféoylquinique, ils constatent l'apoptose (la mort) des cellules cancéreuses.

«En fait, la cellule cancéreuse s'autodétruit parce que son ADN a été endommagé», explique l'auteur. Cette capacité du composé à induire l'apoptose est une stratégie thérapeutique prometteuse pour tous les types de cancer, ajoute-t-elle. Les chercheurs se déclarent capables d'identifier le mécanisme qui conduit à la mort cellulaire. L'acide caféoylquinique entraine une diminution considérable de plusieurs marqueurs de l'inflammation, notamment le marqueur nommé NF-kappa-B, qui régule de nombreux gènes producteurs d'enzymes importantes : Les cellules cancéreuses meurent avec l'induction de deux enzymes spécifiques, la caspase-3 et la caspase-8.

En réduisant l'activité de NF-kappa-B, un marqueur important de l'inflammation dans le cancer, les chercheurs pourront contrôler la transformation de cellules normales en cellules cancéreuses. Les résultats de l'étude suggèrent donc que ce dérivé de caféine dans maté présente un vrai potentiel anti-cancéreux et, au-delà, pourra trouver un usage thérapeutique dans d'autres maladies associées à l'inflammation. Le colon et sa microflore jouant un rôle majeur dans l'absorption et le métabolisme de la caféine et de ses composés apparentés, les effets anti-inflammatoires et anti-cancer du maté pourraient se révéler plus efficaces dans le côlon.

Selon les chercheurs, les preuves des bénéfices bioactifs du maté sont démontrés et en consommer ne peut qu'être bénéfique pour prévenir le cancer du côlon. Des sachets de maté sont disponibles dans tous les magasins d'aliments « de santé » et dans les supermarchés, précisent même les auteurs !

Source: Molecular Nutrition & Food Research, vol. 55, pp. 1509-1522 DOI: 10.1002/mnfr.201100128 “Dicaffeoylquinic acids in Yerba mate (Ilex paraguariensis St. Hilaire) inhibit NF-κB nucleus translocation in macrophages and induce apoptosis by activating caspases-8 and -3 in human colon cancer cells” (Visuel © Magdalena Żurawska - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur le Cancer du colon

Lire aussi : Thé, café ou…CANCER de la PROSTATE ? -

Autres actualités sur le même thème

Pages