Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du SEIN: Marcher 1 heure par jour pour réduire le risque

Actualité publiée il y a 6 années 2 mois 6 jours
Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention

Un risque réduit de 25% de cancer du sein, chez les femmes qui pratiquent au moins une heure d'activité physique vigoureuse chaque jour et réduit de 14% avec une heure de marche quotidienne, c’est la conclusion de cette très vaste étude, publiée dans la revue Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention, qui réaffirme l’importance de l’exercice physique dans la prévention du cancer du sein.

L'étude a porté sur 73.615 femmes ménopausées, âgées de 50 à 74 ans, participant à la Cancer Prevention Study-II Nutrition Cohort, et a examiné si l'activité physique modérée, la marche en particulier, est associée à un risque moindre de cancer du sein. Plus de 60% des femmes ne marchent pas ou marchent très peu, il s'agissait donc aussi de pouvoir, le cas échéant, promouvoir la marche comme une activité du quotidien, simple à pratiquer. Les participantes ont renseigné, tous les 2 ans, leur niveau d'activité physique que les chercheurs ont ramené en équivalent métabolique (MET-Metabolic equivalent) par semaine pour chaque participante. 4.760 ont développé un cancer du sein.


Les chercheurs constatent que,

· 9,2% des participantes ne pratiquaient pas d'activité physique,

· 47% pratiquaient la marche comme seule activité,

· En moyenne, une femme se « dépensait » au niveau de 9,5 heures équivalent MET par semaine, soit l'équivalent de 3,5 heures de marche à un rythme moyen,

· les femmes les plus actives au niveau de 42 heures équivalent MET par semaine ce qui correspond à au moins une heure d'activité physique vigoureuse par jour. Ces dernières présentent un risque réduit de 25% de cancer du sein par rapport aux femmes moins actives (< 7 MET/semaine).

· Parmi les femmes qui ont déclaré la marche comme seule activité, celles qui marchent environ une heure par jour, montrent un risque réduit de 14%.

Le Pr Alpa Patel, épidémiologiste à l'American Cancer Society (Atlanta) constate que les bénéfices observés de l'activité physique ne sont pas influencés par l'IMC, la prise de poids ou le statut hormonal. Enfin, si les recommandations actuelles estiment nécessaires pour la santé, la pratique de 2,5 heures d'activité d'intensité modérée ou 75 minutes d'activité vigoureuse, par semaine, des niveaux plus élevés d'activité vont donc, au-delà, favoriser la prévention du cancer du sein.

Source: Cancer Epidemiology , Biomarkers & Prevention doi: 10.1158/1055-9965.EPI-13-0407 October 2013 22 Recreational Physical Activity and Leisure-Time Sitting in Relation to Postmenopausal Breast Cancer Risk (Visuel © Hetizia - Fotolia.com)

Lire aussi : CANCER du SEIN: Une promenade quotidienne peut réduire le risque –

CANCER du SEIN: Un peu d'exercice physique pour beaucoup de risque en moins -

Autres actualités sur le même thème