Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER: Le mariage, un vrai facteur de meilleur pronostic

Actualité publiée il y a 5 années 2 mois 2 semaines
The Journal of Clinical Oncology

Lien social privilégié avec ses bénéfices sur la santé, le mariage a déjà démontré son caractère bénéfique sur la longévité ou contre la mortalité prématurée. Ici, le mariage est associé à un meilleur pronostic en cas de diagnostic de cancer, avec cette étude américaine, publiée dans le Journal of Clinical Oncology, menée sur près de 735.000 patients atteints.

Tout comme la solitude a déjà été reconnue comme facteur de risque majeur de décès prématuré en particulier à la suite d'un événement cardiaque, quel que soit l'âge, le mariage ou la vie en couple réduit de moitié le risque de crise cardiaque et le risque de décès. Des patients mariés ayant subi un pontage coronarien auraient même 3 fois plus de chances d'être toujours en vie 15 ans plus tard. Mais ici les chercheurs d'éminents instituts américains, comme, le Dana- Farber Cancer Institute, la Harvard Medical School, le Brigham and Women's Hospital, l'Anderson Cancer Center, l'Université du Connecticut et de Californie-Los Angeles (UCLA), montre une survie prolongée chez les patients mariés diagnostiqués avec un cancer.


De plus, et c'est lié, les patients mariés sont diagnostiqués à un stade plus précoce ce qui augmente leurs chances de recevoir le traitement le plus précoce et le mieux adapté.

Le Dr Ayal Aizer, résident en chef du programme de radio-oncologie de Harvard et auteur principal de l'étude, parle d'une amélioration frappante dans la survie, grâce au soutien social des conjoints. Il rappelle, alors que les conjoints accompagnent souvent les patients lors des visites, qu'il est essentiel d'impliquer aussi les conjoints dans le traitement.

Ces conclusions sont issues de l'analyse rétrospective des données portant sur 734.889 personnes diagnostiquées avec un cancer entre 2004 et 2008, ajustées de manière à tenir compte des facteurs de confusion possibles comme l'âge, le sexe, la race, le type de résidence, les niveaux d'éducation et de revenu. L'analyse constate que les patients mariés ont

· un risque réduit de 17% de propagation de leur cancer (cancer métastatique),

· une chance augmente de 53% de recevoir un traitement adapté vs les patients non mariés ou veufs.

C'est juste un message à tous ceux qui ont un ami ou un proche atteint de cancer, concluent les auteurs. Accompagner un patient proche peut faire la différence. Inciter également les patients à rechercher et à accepter le soutien des amis et de la famille pendant cette période difficile fait aussi partie des conseils à leur apporter.

Certes, être celui qui accompagne et que l'on surnomme « le patient caché » n'est pas aisé. Une récente étude publiée dans le Lancet Oncology montrait à quel point celui qui prend ou a pris soin de son conjoint atteint d'un cancer, souffre aussi, en particulier d'anxiété.

Source: The Journal of Clinical Oncology

September 23, 2013, doi: 10.1200/JCO.2013.49.6489 Marital Status and Survival in Patients With Cancer

doi/10.1200/JCO.2013.51.5080 Marriage Is As Protective As Chemotherapy in Cancer Care

Lire aussi: CRISE CARDIAQUE: Le mariage réduit de moitié le risque de décès

Le MARIAGE, gage de longévité ? -

Autres actualités sur le même thème

Pages