Vous recherchez une actualité
Actualités

CARDIO: Le stent? Une option possible aussi pour les tout petits

Actualité publiée il y a 9 années 3 mois 1 semaine
Catheterization and Cardiovascular Interventions

L’intervention coronarienne percutanée (ICP ou angioplastie) n'est pas une option courante, pour les nourrissons ou les enfants en bas âge présentant un syndrome coronarien aigu. Toutefois, ce nouveau rapport publié dans l’édition d'août de la revue Catheterization and Cardiovascular Interventions, l’organe officiel de la Society for Cardiovascular Angiography and Interventions, suggère que l'implantation d’un stent coronaire peut être une option envisageable et sûre pour les enfants de 15 mois et moins.

Des études ont montré que chez les adultes avec syndrome coronarien aigu (SCA), l'implantation d'un stent réduit significativement la mortalité. Alors que le SCA est moins fréquent chez les enfants, certaines maladies cardiaques congénitales ou acquises peuvent parfois compromettre la circulation coronaire chez l'Enfant. En raison du risque accru lié aux interventions coronariennes et la difficulté des techniques de cathétérisme cardiaque chez les patients pédiatriques, l'ICP n'est pas une stratégie gééralement recommandée pour cette tranche d'âge.


Mais cette équipe de recherche dirigée par le Dr András Bratincsák de l'Hôpital pour enfants Rady à San Diego (Californie), a mené une étude rétrospective sur 7 enfants ayant subi une angioplastie entre juin 2006 et 2010. Ces patients étaient tous âgés de moins de 18 ans et 4 d'entre eux avaient 15 mois ou moins. Les chercheurs ont analysé les données de ces patients comportant le diagnostic sous-jacent, les comorbidites, la technique de cathétérisme et les résultats.

Sur ces 7 cas, l'ICP a été un succès avec objectif de revascularisation atteint. Le diamètre moyen des artères du cœur était de 0,65 mm avant l'intervention. L'angioplastie par ballonnet ne résout pas complètement la sténose et des stents en métal ont ensuite été implantés à un diamètre interne moyenne de 2,5 mm. L'équipe a déterminé que le délai moyen sans intervention s'est élevé à 434 jours après l'implantation d'un stent. La resténose et la thrombose (récidives) ne se sont pas produites pas dans les cas où le diamètre du stent implanté était supérieur à 2,5 mm.

C'est une preuve que l'implantation du stent est une option relativement sûre pour les patients pédiatriques atteints de sténose coronaire, y compris ceux âgés de 15 mois ou moins, confirme le Dr Bratincsák. L'ICP peut être une stratégie viable pour les nourrissons et les tout-petits avec des artères bloquées ou une fonction ventriculaire déficiente, alternative à la revascularisation chirurgicale ou à la transplantation, quand ils sont plus âgés."