Vous recherchez une actualité
Actualités

CLIMAT, OZONE, les baleines aussi prennent des coups de soleil

Actualité publiée il y a 6 années 2 mois 1 semaine
Nature Scientific Reports

Peut-être anecdotique mais non sans intérêt au plan génétique et de l’évolution, cette étude de l'Université de Newcastle sur les effets de l’exposition solaire sur les baleines : Car elles « bronzent » comme nous en réponse aux rayons du soleil, les mâles cachalots présentent des réactions génotoxiques, un peu comme la réponse de la peau humaine exposée, aux dommages causés par les radicaux libres. Indicateurs du rayonnement UV sur la mer, ces grands mammifères constituent donc un baromètre précieux des effets du changement climatique.

Une précédente recherche de l'Université de Newcastle avait suggéré, en identifiant un type de cancer de la peau à grande échelle dans les populations sauvages de poissons, une exposition trop élevée aux U.V. liée à la destruction de la couche d'ozone.


La recherche, motivée par la constatation de cloques sur la peau de baleines des côtes mexicaines, révèle, par analyse du génome effectuée à partir d'échantillons de peau de 3 types de baleines, que si la peau de certaines espèces devient plus pigmentée avec l'exposition au soleil, elle subit bien aussi des dommages de l'ADN qui s'accumulent avec le vieillissement. Sans qu'à ce stade il soit fait diagnostic de cancer de la peau.

Ainsi, les baleines bleues à la pigmentation très pâle brunissent avec le changement de saison et présentent des dommages de l'ADN mitochondrial. Les cachalots plus en surface et donc plus exposés aux rayons UV présentent un mécanisme différent de celui des baleines avec une réaction génotoxique en réponse aux U.V., similaire aux dommages causés par les radicaux libres dans la peau humaine exposée. Les rorquals plus sombres, sont aussi plus résistants aux effets du soleil avec moins de lésions dans leur peau. Mais, globalement, les scientifiques constatent une augmentation du nombre de lésions cutanées dans les différentes espèces de baleines dans les zones à fort rayonnement UV.

Ces données qui participent au suivi de l'évolution et de l'environnement constituent, pour leurs auteurs, au-delà d'un avertissement, un baromètre précieux. Car les baleines occupent la même zone année après année, ce qui facilite leur suivi, celui de leur environnement et des effets du changement climatique qui affectent chaque créature sur la planète.

Source: Scientific Reports doi:10.1038/srep02386 30 August 2013 Whales Use Distinct Strategies to Counteract Solar Ultraviolet Radiation

Lire aussi : COUPS de SOLEIL: Ils entraînent aussi des altérations génétiques

Autres actualités sur le même thème