Vous recherchez une actualité
Actualités

CRISE CARDIAQUE: La taille, un marqueur du risque cardiaque?

Actualité publiée il y a 5 années 10 mois 4 semaines
Circulation: Cardiovascular Imaging

Une grande taille associée à un risque plus faible de maladie coronarienne, par rapport à une taille plus petite, c’est la conclusion de cette étude américaine, présentée dans la revue Circulation: Cardiovascular Imaging. Que faire alors, car la taille n’est pas un facteur de risque évitable ! Suivre d’autres mesures de prévention, répondent les auteurs, comme opter pour une alimentation saine et équilibrée, une activité physique régulière et ne pas fumer.

Les chercheurs de la Harvard Medical School, du Minneapolis Heart Institute and Foundation et d'autres universités, identifient ici une association entre la taille d'un adulte et le risque de présence de calcium dans les artères coronaires, un marqueur d'athérosclérose facteur de risque connu de maladie coronarienne et donc de crise cardiaque.


Les chercheurs ont pris en compte les données de taille et de présence de calcium dans les artères coronaires (via tomodensitométrie) chez 2.703 participants à la National Heart, Lung, and Blood Institute (NHLBI) Family Heart Study, une étude d'évaluation des facteurs prédictifs de maladies coronariennes. Les chercheurs ont également recherché la présence de plaques d'athérome dans les artères des participants. Enfin, ils ont pris en compte les facteurs de confusion possibles, comme l'âge les antécédents d'événements cardiaques, le tour de taille ou encore la pratique de l'exercice physique.

L'analyse conclut qu'une grande taille est associée à un risque réduit jusqu'à 30% de présence de calcium dans les artères coronaires. Alors que de précédentes études ont montré un lien entre ce marqueur et le risque d'événements coronariens comme la crise cardiaque, cette étude ne fait néanmoins pas le lien directement avec le risque de crise cardiaque. Précisément,

· Les participants ayant une taille élevée, située dans le premier quartile supérieur, ont un risque réduit de 30% de calcium dans les artères coronaires (OR : 0,70) vs les participants du quartile inférieur.

· chaque augmentation d'un écart -type en taille correspond à une réduction de 14% du risque de calcium dans les artères coronaires.

· Cette association inverse entre la taille et le calcium coronaire s'avère similaire pour les deux sexes.

Les auteurs concluent ainsi à une relation inverse significative entre la taille adulte et ce biomarqueur de maladie coronarienne. Cependant, de plus larges recherches doivent encore préciser les associations entre taille et résultats de santé. Et si l'on est plus petit, ce n'est pas pour autant que le risque cardiaque est plus élevé ; Rentrent également en compte des facteurs génétiques et environnementaux.

Source: Circulation: Cardiovascular Imaging December 11 2013 doi: 10.1161/​CIRCIMAGING.113.000681 Adult Height and Prevalence of Coronary Artery Calcium: The NHLBI Family Heart Study (Visuel@Welcome Images,

Accéder aux dernières actualités sur l‘Athérosclérose

Autres actualités sur le même thème