Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉCLIN COGNITIF: 2 séances de gym douce par semaine pour l'enrayer

Actualité publiée il y a 7 années 7 mois 2 semaines
Archives of Internal Medicine

L'exercice physique peut modifier considérablement le taux de déclin mental chez les personnes âgées montrant même de premiers signes de démence, selon cette petite étude de l’université de Vancouver et de l’Université de l’Illinois qui a comparé l’efficacité de différents types d'exercices sur la capacité cognitives de femmes âgées. Les conclusions, publiées dans l’édition du 23 avril des Archives of Internal Medicine, sont en faveur de la pratique raisonnable mais régulière d’exercices modérés de résistance, comme de la musculation douce ou des étirements.

L'exercice physique entretient-il juste « le physique » ou peut-il aussi influer sur le déclin cognitif? Ici, les participantes souffraient de déficience cognitive légère, un facteur majeur de risque de démence, même si ce n'est pas systématique. Durant cet essai contrôlé randomisé de 6 mois, 86 femmes âgées de 70 à 80 ans ont été invitées à pratiquer deux fois par semaine, avec des instructeurs professionnels, soit un exercice aérobic (comme la marche, le jogging et la natation), soit un exercice anaérobique (comme un entrainement de musculation, l'haltérophilie ou des étirements en douceur) soit aucun exercice particulier (groupe témoin). Au début et à la fin de l'étude, les participantes ont passé des tests de mesure de la fonction cognitive, de la mémoire, de l'équilibre, de capacité cardiovasculaire et une IRM du cerveau. Sur les 86 participantes, 77 ont terminé l'essai.


Les femmes qui ont pratiqué ces exercices modérés de résistance (anaérobie) montrent des améliorations significatives dans plusieurs aspects de leur fonctionnement cognitif, dont la capacité cognitive et la mémoire, constatent les chercheurs. La capacité cardiovasculaire de ses participantes s'est également améliorée avec, en particulier, une meilleure circulation sanguine dans certaines zones du cerveau à l'IRM et lors de tests de mémorisation. Le groupe aérobie montre, pour sa part, une nette amélioration de l'équilibre général, de la mobilité et de la capacité cardio-vasculaire par rapport au groupe contrôle.

Résistance physique, capacités cardio-vasculaires et cognitives : Selon les chercheurs, les femmes âgées ayant des problèmes de mémoire, ont tout bénéfice à pratiquer des exercices modérés de résistance pour entretenir leur fonction cognitive. L'exercice aérobique améliorerait plutôt la santé physique. Deux séances de muscu douce ou d'étirements par semaines semblent donc une stratégie prometteuse pour modifier la trajectoire du déclin cognitif chez les personnes âgées atteintes de déficience cognitive légère. Des recherches supplémentaires sont néanmoins nécessaires pour préciser le type d'exercice, et les effets sur un échantillon plus large, et sur des hommes aussi.

Source: Archives of Internal Medicine, April 24 2012 doi:10.1001/archinternmed.2012.379 Resistance Training Promotes Cognitive and Functional Brain Plasticity in Seniors With Probable Mild Cognitive Impairment. (Visuel Fotolia)

Accéder aux dernières actualités sur le Déclin cognitif

Accéder au Dossier sur la Maladie d'Alzheimer, pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Lire aussi :DÉCLIN COGNITIF: Faut-il "mettre" les personnes âgées au cyber-exercice?

DÉCLIN COGNITIF: L'Exercice physique, même léger, protège le cerveau -

Autres actualités sur le même thème