Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉVELOPPEMENT: Bébés et écrans, qu'en pensent les pédiatres?

Actualité publiée il y a 5 années 1 mois 5 jours
AAP

Les pédiatres américains se posent aujourd’hui la question : Les tout-petits devraient-ils avoir accès aux nouveaux dispositifs électroniques? Prenant en compte le fait que les dernières recommandations de la Société savante américaine, l'American Academy of Pediatrics (AAP), sur le sujet, datent de 1999 et que depuis, la technologie a considérablement évolué, la position des pédiatres sur l'exposition des tout-petits aux écrans doit être reprécisée. 2 pédiatres de l’AAP confrontent aujourd’hui leur point de vue, lors d’une session de la Conférence nationale de l’AAP (San Diego).

En 1999, l'APP se déclarait globalement contre l'utilisation des médias électroniques par les enfants de moins de 2 ans, ces médias, à l'époque, étant essentiellement représentés par la télévision et les vidéos sur DVD. Mais aujourd'hui les tout-petits ont accès à un éventail extraordinaire d'appareils à écran tactile. Si l'AAP a fait évoluer ses recommandations au fil des ans sur la base des dernières recherches, le message concernant l'exposition des tout-petits aux écrans est resté globalement le même. Ainsi, dans ces dernières recommandations*, l'APP reconnaissant l'omniprésence des nouveaux médias –dont les téléphones cellulaires, iPads et médias sociaux- dans la vie des enfants se déclare « préoccupée par les effets nocifs dûment documentés de certains messages véhiculés par ces médias; L'AAP reconnait toutefois des effets positifs et pro-sociaux importants liés à cette utilisation, mais appelle les pédiatres à interroger les parents sur cette utilisation et à la limiter raisonnablement.


2 pédiatres, les Drs Dimitri Christakis et Donald Shifrin débattent aujourd'hui sur ​​l'utilisation des écrans tactiles par les jeunes enfants tout en s'accordant sur le fait, qu'en pratique, des règles strictes sont difficiles à imposer.

Le point de vue du Dr. Christakis est que les écrans tactiles sont simplement une plate-forme. Si un enfant regarde un film sur un iPad, ce n'est pas différent par rapport au fait de regarder un film sur un lecteur de DVD. Cependant, ces dispositifs peuvent aussi être utilisés pour lire des livres pour enfants et utiliser des applications ludiques de qualité. Les parents et le pédiatre doivent donc s'intéresser principalement à l'utilisation faite par l'Enfant, plutôt que de décourager globalement leur utilisation. Le Dr Christakis ajoute : « Nous ne voulons pas prendre le risque d'apparaître déconnectés de la réalité, auquel cas les gens ne prendrons pas nos conseils au sérieux ».

Le point de vue du Dr Shifrin est que ces écrans et dispositifs ne constituent en aucun cas une méthode éducative éducation et que penser le contraire peut inciter les parents à encourager encore plus à leur utilisation. « La chose la plus dangereuse que nous pouvons faire pour les jeunes de nos jours serait de leur refuser l'accès au monde numérique, mais le second danger serait de leur donner un accès illimité ». En cela, le Dr Shifrin rejoint la position de ces pédiatres du Cohen Children's Medical Center de New York qui alertaient, lors de la dernière Réunion des Pediatric Academic Societies. Ils montraient, auprès de petits enfants, âgés de 0 à 3 ans montre que la pratique de jeux sur écran tactile ne va pas de pair avec un développement verbal normal et rappelaient que la technologie ne peut pas remplacer l'interaction de l'enfant avec ses parents ou ses éducateurs. En particulier, pour l'apprentissage du langage, qui passe lui-aussi par l'interaction orale.

En conclusion, dans l'attente de la publication de ces échanges, on peut s'accorder, comme ces experts, sur le fait qu'il n'est pas question d'interdire mais question de réguler l'accès aux écrans, comme le recommandait d'ailleurs –pour la France- l'Académie des Sciences, sur la base des dernières données scientifiques en neurobiologie, psychologie, en psychiatrie et en médecine, mais aussi une large étude britannique, publiée dans les Archives of Disease in Childhood, qui constatait, au-delà de 3 heures d'écran par jour, une augmentation des problèmes de comportement chez les enfants.

Sources:

AAP Conference Are Tablets APP-propos for Toddlers?

*Pediatrics doi: 10.1542/peds.2013-2656 Children, Adolescents, and the Media COUNCIL ON COMMUNICATIONS AND MEDIA

Archives of Disease in Childhood doi:10.1136/archdischild-2011-301508 online March 25 2013 Do television and electronic games predict children's psychosocial adjustment? Longitudinal research using the UK Millennium Cohort Study

PNAS doi: 10.1073/pnas.1301696110 PNAS July 24, 2013 Word learning is mediated by the left arcuate fasciculus

Pediatric Academic Societies and Asian Society for Pediatric Research Relationship between Cognitive Development and Touchscreen Device Usage in Infants and Toddlers

Un Avis de l'Académie des sciences Editions le Pommier 272 pages - Prix : 17 € (En librairie le 29 janvier)- Lire le Dossier en version intégrale

(Visuel © gekaskr - Fotolia.com)

Autres actualités sur le même thème