Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉVELOPPEMENT: Dès 13 mois, les bébés comprennent des situations sociales complexes

Actualité publiée il y a 4 années 10 mois 1 semaine
Psychological Science

Les nourrissons sont, dès 13 mois capables de donner un sens à des situations sociales complexes, selon cette étude publiée dans la revue Psychological Science. Des compétences d’évaluation sociale qui suggèrent déjà au début de l’enfance une capacité d’empathie et d’interprétation globale de plusieurs points de vue, de différents participants. Mais avec encore une inconnue, le comportement d’entraide.

You-jung Choi and Yuyan Luo de l'Université du Missouri, psychologues et auteurs de l'étude se sont intéressés à la façon dont l'information, ou l'absence d'informations peuvent affecter nos interactions sociales. Pour les adultes déjà, les facteurs de comportement social tels que la nature de l'amitié et les personnalités des deux parties forment des configurations complexes. Qu'en est-il des petits enfants ?


Les chercheurs ont inclus 48 enfants, âgés d'1 an environ, dans leur expérience. Chaque enfant était assis sur les genoux de son père ou sa mère, face à une petite scène où 2 marionnettes A et B battaient des mains ou sautillaient, afin que l'enfant puisse se familiariser avec ces personnages présentés comme sympathiques l'un avec l'autre.

Dans un second temps, l'enfant voit une 3ème marionnette, C, qui bouscule B, alors que A est occupée ailleurs. Dans un 3è scénario, B bouscule C, mais A n'est pas présent du tout. Et enfin, dans un dernier scénario, « C » est accidentellement renversé sous les yeux de la marionnette A.

Les enfants font la différence entre les différentes situations : Les chercheurs savent que lorsque les enfants observent quelque chose de bien connu ou d'ennuyeux, ils regardent au loin, lorsqu'ils observent quelque chose de nouveau ou d'inattendu, ils fixent mieux leur regard et le fixent plus longtemps.

L'analyse du regard des enfants montre que,

· les enfants font la différence : ils répondent du regard, différemment aux 3 scénarios,

· mais ils répondent également en fonction des répercussions sociales de chaque scénario.

L'entraide n'est pas un comportement implicite pour l'enfant :

· ainsi, si A est un témoin d'une agression délibérée, les nourrissons semblent s'attendre à une « dérobade » de A (qui n'intervient pas),

· ils passent plus de temps à regarder les marionnettes lorsque A aide B après l'agression que lorsque A ignore B, ce qui suggère que l'interaction amicale est considérée par les enfants comme une tournure inattendue des événements,

· si, A est absent durant l'agression, les nourrissons fixent leur regard plus longtemps quand A évite B que lorsque A vient aider B, ce qui suggère que les nourrissons ont gardé en mémoire ce que A savait et ne savait pas et sont capables d'utiliser cette information pour tirer des conclusions sur le comportement de A.

· Lorsque c'est un accident, les nourrissons fixent du regard environ le même temps les marionnettes, que A soit amical ou pas.

Que peut-on conclure ?

- Les nourrissons sont plutôt surpris par une attitude amicale gratuite (où A, témoin de l'agression viendrait en aide à B) et, au-delà ont déjà une conviction sur la façon dont on doit faire face à un sujet qui en agresse un autre.

- Les nourrissons développent très vite des compétences leur permettant d'évaluer les situations sociales et des jugements sociaux pertinents.

Enfin, pour cette équipe, la suite sera de savoir, via de nouvelles expériences, si et comment le petit enfant peut intégrer le comportement d'entraide dans leurs évaluations sociales.

Ensuite, reste la question de l'arbitrage du petit enfant entre les différentes informations reçues par l'enfant. Rappelons cette étude de l'Université Concordia qui décrypte comment l'enfant se construit peu à peu un esprit critique. Pour ce faire, les enfants vont s'aider d'un certain nombre de repères, comme l'âge de l'interlocuteur, les connaissances déjà acquises, vérifiées ou croisées, mais aussi d'indices tels que la précision et le niveau de certitude perçu pour guider de manière sélective leur apprentissage de l'arbitrage sur la crédibilité d'une donnée qui permettra leur évaluation d'une situation.

Source: Psychological Science January 28, 2015, doi: 10.1177/0956797614562452 13-Month-Olds' Understanding of Social Interactions (Visuel © NLshop - Fotolia.com)

Plus d'études sur le Développement de l'Enfant

Lire aussi : DÉVELOPPEMENT: Parler à bébé accroît sa capacité cognitive et sociale

DÉVELOPPEMENT: Dès 5 ans, les enfants savent bien à qui se fier

DÉVELOPPEMENT: La relation aux parents prépare l'ouverture sociale à l'adolescence -

Autres actualités sur le même thème