Vous recherchez une actualité
Actualités

DIABÈTE de type 1: Eduquer les cellules intestinales à produire de l'insuline

Actualité publiée il y a 5 années 2 mois 2 semaines
Nature Communications

Ces chercheurs de de l'Université de Columbia sont parvenus en laboratoire, en désactivant un seul gène, à transformer des cellules gastro-intestinales humaines en cellules productrices d'insuline. C’est une première preuve de concept de la possibilité de recycler ou rééduquer, avec un médicament, les cellules du système gastro-intestinal pour produire de l'insuline. Ces conclusions, présentées dans la revue Nature Communications, sont le point de départ du développement d’un médicament dont la cible sera le gène FOXO1 dans les cellules gastro-intestinales des patients.

La même équipe avait déjà présenté de premiers résultats, en 2012, dans la revue Nature Genetics, en transformant chez la souris des cellules de l'intestin en « usines à insuline » et en ouvrant une alternative à la voie des greffes de cellules souches considérée jusque-là comme la principale option de remplacement des cellules perdues dans le diabète de type I. L'objectif, toujours le même, pouvoir libérer les patients atteints de diabète de type 1 des injections répétées d'insuline.


Le Dr Domenico Accili, professeur de diabétologie à l'Université de Columbia explique que c'est la première production réussie de cellules productrices d'insuline humaines fonctionnelles à partir de la manipulation d'une seule cible. La cible, c'est le gène FOXO1 qui, désactivé, induit les cellules intestinales humaines à libérer de l'insuline et, seulement en réponse au glucose. De nouvelles cellules productrices d'insuline donc qui vont pouvoir remplacer les cellules détruites, dans le diabète de type 1, par le système immunitaire.

La preuve sur des cellules intestinale humaines : La même équipe avait fait la preuve de concept sur la souris, aujourd'hui elle montre que cette technique fonctionne également sur des cellules humaines. Mais le processus reste à ce stade très expérimental : Les chercheurs ont dû créé un modèle de tissu de l'intestin humain avec des cellules souches pluripotentes humaines, puis ont désactivé FOXO1 à l'intérieur des cellules intestinales et, 7 jours plus tard, ont pu constater qu'une partie des cellules commençait à libérer de l'insuline.

Prochaine étape donc, trouver un médicament qui inhibe FOXO1 dans les cellules gastro-intestinales.

Source: Nature Communications (In Press- via Eurekalert –AAAS) FOXO1 inhibition yields functional insulin-producing cells in human gut organoid cultures (Visuel Columbia University Medical Center)

Lire aussi : DIABÈTE de type I: Des cellules de l'intestin transformées en usines à insuline

Autres actualités sur le même thème