Vous recherchez une actualité
Actualités

DIABÈTE GESTATIONNEL: Il ne faut pas avoir peur de l'exercice pendant la grossesse

Actualité publiée il y a 4 années 11 mois 15 heures
BJOG: An International Journal of Obstetrics and Gynaecology

Poursuivre la pratique de l’exercice, modéré, pendant la grossesse, contribue à réduire le gain de poids et à prévenir le diabète gestationnel, rappelle cette méta-analyse espagnole de 13 études. Ses conclusions présentées dans BJOG, estiment à 36% la réduction de risque de diabète apportée par un exercice modéré pratiqué tout au long de la grossesse.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Les chercheurs de l'Hôpital Virgen de la Luz rappellent que le diabète gestationnel est l'une des complications les plus fréquentes de la grossesse. Sa prévalence, en hausse, est estimée aux alentours de 3% mais pourrait, en réalité attendre 14% selon la stratégie de dépistage et le groupe de population. Le diabète gestationnel qui survient chez la femme enceinte vers la fin du 2e trimestre de grossesse révèle un diabète antérieur non détecté ou un diabète spécifique à la période de la grossesse. Ce trouble de la glycémie, qui entraine ici une hyperglycémie aiguë ou chronique comportent de nombreux risques pour la mère comme pour l'enfant, pendant toute la période périnatale. - Chez l'enfant, il peut entraîner une croissance et un poids excessifs (> 4kg), une détresse respiratoire, une hypoglycémie néonatale, un risque de développer à son tour un diabète de type 2. - Chez la mère, un accouchement difficile ou prématuré, une pré-éclampsie avec prise de poids, œdèmes, HTA et des complications rénales. Les risques d'une prise de poids excessive durant la grossesse ont déjà été bien documentés. De nombreuses études ont déjà recommandé la juste prise de poids chez la mère pour un poids de santé de l'enfant. Une prise de poids qui doit être adaptée à l'IMC et qui trop importante augmente le risque d'obésité de l'enfant plus tard dans la vie.


Il s'agit d'une revue systématique de la littérature et de la méta-analyse d'une sélection finale de 13 études, portant au total sur plus de 2.800 femmes. L'analyse confirme une forte réduction du risque de diabète gestationnel, soit de,

· 30% chez les femmes « ayant pratiqué un exercice modéré au cours de leur grossesse,

· 36% chez les femmes ayant pratiqué tout au long de leur grossesse.

- Cet effet est encore plus significatif avec un programme combinant la gym « tonique », la musculation, la souplesse et l'exercice aérobie.

- L'exercice facilite aussi une prise de poids raisonnable : Sa pratique, durant la grossesse est matérialisée par un kilo de moins un moyenne vs les femmes qui n'ont pas pratiqué.

Il ne faut donc pas « avoir peur » de l'exercice pendant la grossesse, à niveaux modérés il n'aura que des effets positifs et importants sur la santé et sans danger pour la mère et le bébé. Bref, des preuves supplémentaires sur le bien-fondé des recommandations actuelles.

Source: BJOG 3 JUN 2015 DOI: 10.1111/1471-0528.13429 Effectiveness of physical activity interventions on preventing gestational diabetes mellitus and excessive maternal weight gain: a meta-analysis

Plus d'études sur le diabète gestationnel

Autres actualités sur le même thème