Vous recherchez une actualité
Actualités

DOPAMINE ou pourquoi la musique fait du bien…

Actualité publiée il y a 10 années 8 mois 1 jour
Nature Neuroscience

La musique joue un rôle essentiel dans nos sociétés, mais pourquoi ? La musique n’est pas nécessaire à notre survie et n’a pas d’effet direct sur notre système nerveux central, comme des substances psychoactives par exemple. Cette recherche, menée par des chercheurs de l'Université McGill et publiée dans l’édition en ligne du 9 janvier de la revue Nature Neuroscience a étudié les effets de l'écoute de la musique sur le cerveau et le système nerveux. Notre musique préférée provoquerait ainsi des effets mesurables et comparables à ceux d’un met apprécié voire de certaines drogues, comme la cocaïne.

Cette étude a analysé les scanners du cerveau de 8 jeunes volontaires qui ont écouté leurs morceaux de musique préférés au point de leur donner le «frisson musical", ainsi que d'autres morceaux qu'ils ne trouvaient pas aussi agréables. Les chercheurs ont constaté que leurs cerveaux libèrent plus de dopamine quand ils écoutent la musique qui leur procure un plaisir intense. Les chercheurs suggèrent que l'expérience humaine de plaisir en réponse à des stimuli tels que la nourriture, les substances psychoactives ou même l'argent est liée à la libération de dopamine dans la partie du cerveau associée à la motivation. Les chercheurs ont voulu vérifier si il ya une réponse similaire à des stimuli plus abstraits tels que la musique, qui n'est pas nécessaire à la survie (comme la nourriture l'est) et qui n'agissent pas directement sur le SNC (comme les substances psychoactives).


L'étude : Les 217 bénévoles qui ont répondu puis été invités à nommer 10 morceaux de musique préférés ont ensuite été soumis à 5 cycles de dépistage, afin d'éliminer les participants trop largement sensibles à leur environnement. La sélection finale a choisi les participants qui manifestaient une réponse physiologique à leurs morceaux de musique (comme un changement de fréquence cardiaque ou de rythme respiratoire). Pendant l'expérience, les volontaires ont reçu une injection d'un produit chimique qui marque la présence de dopamine dans le cerveau pendant un scanner. Leurs rythmes cardiaque, respiratoire, la transpiration, la circulation sanguine et la température cutanée ont été mesurées afin de pouvoir estimer le niveau d'excitation émotionnelle. Les volontaires étaient également invités à appuyer sur un bouton lorsqu'ils ressentaient des frissons.

En moyenne, les participants ont ressenti 3,7 frissons pour chacun de leurs morceaux préférés ! Les mesures objectives de plaisir ou d'excitation émotionnelle ont également montré que l'écoute d'un morceau choisi entraînait une augmentation du rythme cardiaque, de la respiration et de la transpiration. Les scans du cerveau des participants ont montré une augmentation de dopamine libérée dans le cerveau quand ils étaient à l'écoute de leur musique préférée. La dopamine en réponse à la musique est libérée juste avant et pendant qye la personne exprime un frisson. Les zones du cerveau actives avant et pendant le frisson sont différentes.

L'expérience de plaisir intense en réponse à la musique peut provoquer une libération de dopamine dans le cerveau. L'étude a montré que la dopamine peut aussi être libérée dans l'attente de l'écoute cette musique agréable.

Une étude qui permet d'aider à expliquer pourquoi la musique est si importante dans toutes les sociétés humaines?

Source: Nature Neuroscience 2011, published online January 9 doi:10.1038/nn.2726 Anatomically distinct dopamine release during anticipation and experience of peak emotion to music., mise en ligne Claire Tancrède, le 24 janvier 2011 (Visuel NIH)

Accéder à l'Espace Neuro