Vous recherchez une actualité
Actualités

DOULEUR POST-OP: La musique contribue à la dissiper

Actualité publiée il y a 3 années 11 mois 1 semaine
The Lancet

Au-delà du plaisir qu’elle procure, la musique rejoint peu à peu les thérapies complémentaires, avec des bénéfices déjà documentés dans l’insomnie ou l’épilepsie, et, avec cette étude de la Queen Mary University (Londres) dans la réduction de la douleur et l'anxiété après voire pendant une chirurgie légère. Les conclusions, présentées dans le Lancet ajoutent à la preuve d'efficacité de thérapies non-médicamenteuses, qui combinées aux médicaments permettent d’optimiser le confort du patient. Sans aucun effet indésirable.

Ce que certains professionnels appellent l'audiothérapie a également montré ses bénéfices en post-chirurgie chez l'enfant. Un morceau que l'enfant aime écouter peut permettre de distraire son cerveau d'un enfant et de soulager sa douleur, parfois insuffisamment contrôlée par les médicaments. Cette étude montre le même processus chez l'adulte, la musique pouvant contribuer à détourner l'attention du patient de sa douleur.


Les chercheurs de l'Université Queen Mary et d'autres instituts de recherche londoniens ont effectué un examen systématique de la littérature portant sur l'écoute de la musique avant, pendant ou après la chirurgie dans l'objectif de réduire la douleur et l'anxiété chez les patients, en post-opératoire. Ils précisent que les premières expériences de ce type ont été menées dès 1914 et citent des rapports de Florence Nightingale qui utilisait la musique pour améliorer le moral de ses patients.

Les données de 73 essais contrôlés randomisés portant au total sur 6.902 patients et chacune sur 20 à 458 participants, ont été prises en compte, dont les données de douleur postopératoire, de nécessité d'analgésiques, de niveaux d'anxiété, de taux d'infection, de cicatrisation de la plaie post-op, de coûts et durée de l'intervention et de satisfaction du patient.

Différents types de musique étaient couverts par ces études dont la musique classique, instrumentale, de détente, ou du choix du patient. La durée d'écoute variait de quelques minutes à des écoutes répétées pendant plusieurs jours.

Enfin, la douleur était évaluée via l'échelle EVA ou une échelle d'évaluation numérique.

L'analyse conclut que la musique réduit bien la douleur postopératoire chez les adultes.

- en moyenne de -0.77 sur une échelle en 10 points,

- de plus, 16 études montrent que l'écoute de la musique augmente la satisfaction et le bien-être des patients.

La musique apparaît donc à nouveau comme une intervention efficace, et non invasive, sûre et peu coûteuse, facile à mettre en œuvre en milieu hospitalier.

A noter, à l'issue de la publication de ces données, le Royal London Hospital a décidé de mener une expérience auprès de 40 patientes devant subir une césarienne ou une autre procédure gynécologique qui pourront écouter leur play-liste personnelle grâce à un oreiller connecté avec écoutes intégrées.

Source: The Lancet August 12 2015 DOI: Music as an aid for postoperative recovery in adults: a systematic review and meta-analysis

Plus d'études sur la Musique et ses bénéfices pour la Santé

Lire aussi : DOULEUR POST-OP chez l'Enfant: La réduire par l'audiothérapie -

Autres actualités sur le même thème