Vous recherchez une actualité
Actualités

GRIPPE AVIAIRE : Des poulets OGM qui résistent au virus ?

Actualité publiée il y a 8 années 2 mois 2 jours
Science

Oui, des scientifiques britanniques de l’Université de Cambridge et d’Edimbourg ont créé les premiers poulets génétiquement modifiés incapables de transmettre la grippe aviaire, une maladie qui représente une menace mondiale car son virus H5N1 est le virus grippal le plus susceptible d’engendrer une nouvelle pandémie de grippe chez les humains. L'étude est publiée dans l’édition du 14 janvier de la revue Science.

La soupe à la volaille, dans l'avenir, pourrait bien être cuisinée à partir de poulets transgéniques qui ne peuvent être infectés par la grippe aviaire si, bien sûr, les consommateurs ne s'y opposent pas, explique l'éditorialiste de la revue Science.


L'infection de poulets par le virus de la grippe aviaire représente une menace mondiale à la fois pour la production de volailles et surtout pour la santé humaine. Cette nouvelle alternative stratégique serait donc de réussir à développer des poulets génétiquement résistants à l'infection.

Les chercheurs, en insérant un gène artificiel à des poulets, ont généré des poulets transgéniques exprimant un ARN conçu pour fonctionner comme un leurre qui inhibe et bloque les polymérases du virus de la grippe et interfère donc avec la propagation du virus. Bien que les oiseaux transgéniques aient succombé lors de la première expérience, la transmission à la fois à des oiseaux transgéniques et non transgéniques a pu être empêchée : La sensibilité, principale difficulté du virus de la grippe aviaire hautement pathogène et la dynamique de la transmission ultérieure ont été contrôlées. L'équipe conclut que sa recherche démontre la possibilité de créer une variété d'animaux d'élevage transgénique, résistante aux maladies virales.

Une nouvelle stratégie de prévention ? Techniquement, les chercheurs suggèrent que ce type de modification génétique pourrait être réalisé pour prévenir la propagation de la grippe à d'autres animaux domestiques, dont les porcs, canards, cailles et les dindes. L'objectif final serait de développer des animaux totalement résistants aux maladies virales.

Plus besoin de vaccination ? L'avantage, ajoutent les chercheurs est qu'avec des poulets génétiquement modifiés intrinsèquement résistants au virus alors, en théorie, vous n'avez plus besoin de recourir à la vaccination. La modification génétique pourrait être en effet, une véritable alternative à la vaccination, le Dr Tiley Laurence, de l'Université de Cambridge, co-auteur de l'étude. "Les technologies GM permettent d'introduire de nouveaux gènes qui n'existent pas dans la nature, mais qui sont basés sur notre connaissance approfondie de la biologie moléculaire des virus. Nous pouvons cibler spécifiquement ces virus pour les empêcher de se reproduire."

Une meilleure production alimentaire ? L'équipe estime également que la modification génétique réalisée est sans danger pour les poulets et surtout pour les consommateurs de poulet… Les chercheurs vont plus loin et suggèrent que leur technologie aurait le potentiel de stimuler la production alimentaire, de réduire les coûts et de répondre au réel problème de l'équilibre alimentaire dans le monde avec l'augmentation de la population. Une position déjà décriée par les éleveurs eux-mêmes et les associations de consommateurs et qui exige au préalable, pour sa mise en pratique, l'autorisation des agences de santé et de sécurité alimentaire...


Interstitiel escarre

Interstitiel hydrot boostclosure

* Temps de fermeture de l’ulcère avec HydroTac® : moins de 15 semaines alors que les données de la littérature montrent que 40-60% des ulcères nécessitent 20 à 24 semaines pour cicatriser. (1) Mikosiński, J. et al. Clinical assessment of a foam dressing containing growth factor-enhancing hydrated polyurethanes. J Wound Care.2018;27(9):608-18. HydroTac® : DM de classe IIb – Fabricant : PAUL HARTMANN AG – Organisme notifié : CE 0123. Lire attentivement les instructions figurant dans la notice (et/ou sur l’étiquetage). Remboursé par les organismes d’assurance maladie : consultez les modalités sur le site www.ameli.fr. Réf : 14122018. Date de création : Décembre 2018