Vous recherchez une actualité
Actualités

GRIPPE: Nouvelle étape vers un vaccin universel "à vie"

Actualité publiée il y a 7 années 5 mois 2 semaines
Frontiers in Immunology

Ces chercheurs de l’Université de Colombie-Britannique viennent d’avancer sur la voie d’un vaccin universel qui supprimerait la nécessité de vaccinations contre la grippe saisonnière. Leur recherche, publiée dans la revue Frontiers in Immunology part à nouveau de l’expérience de la pandémie H1N1 et du vaccin développé contre ce nouveau virus.

Depuis plusieurs années maintenant, plusieurs équipes de chercheurs travaillent au développement d'un vaccin universel qui « fonctionnerait » quelle que soit la souche grippale en circulation. Pour y parvenir, il faudrait pouvoir développer un vaccin générant des anticorps qui attaquent un large éventail de virus de la grippe.


Chaque année dans le monde, rappellent les auteurs, la grippe saisonnière provoque des maladies graves dans les trois à cinq millions de personnes et 200.000 à 500.000 décès. La pandémie de grippe H1N1 de 2009 a entraîné plus de 14.000 décès à travers le monde.

Partir du vaccin anti-H1N1 : Cette nouvelle recherche menée par l'UBC, avec les universités d'Ottawa and de Toronto, menée par le professeur John Schrader, chercheur en immunologie, constate, à nouveau que le vaccin contre le virus H1N1 de 2009 déclenche des anticorps qui protègent contre de nombreux virus grippaux et pourrait aussi fournir une protection contre la souche H5N1 de la grippe aviaire.

Attaquer « la tige » de l'hémagglutinine : Le virus de la grippe comprend une protéine appelée hémagglutinine ou HA. « Cette protéine est comme une fleur avec une tête et une tige», explique le Pr Schrader. « Le virus de la grippe se lie aux cellules humaines par l'intermédiaire de la tête de HA, un peu comme une prise et une fiche ». Comme les vaccins actuels contre la grippe ciblent la tête de HA, mais comme le virus de la grippe mute très rapidement entraînant des changements rapides sur HA, il reste nécessaire de développer chaque année un nouveau vaccin contre la grippe saisonnière. Les vaccins contiennent des morceaux de microbes atténués ou morts qui incitent notre système immunitaire à produire des anticorps qui circulent dans le sang pour tuer ces germes spécifiques. Ici, l'équipe de recherche constate que le vaccin anti-H1N1 a induit des anticorps protecteurs largement capables de combattre différentes variantes du virus de la grippe. « Plutôt que d'attaquer la tête variable de HA, les anticorps ont attaqué la tige de HA pour neutraliser le virus», explique le Pr Schrader. « Or la tige de HA est nécessaire pour que le virus puisse pénétrer dans la cellule ».

Cette découverte est un nouveau pas vers le développement d'un vaccin universel contre la grippe, qui s'inspirerait du vaccin anti-H1N1. « La pandémie de grippe H1N1 était particulière, parce que les humains n'avaient pas été exposés à un virus similaire », ajoute le chercheur. Selon le chercheur, un vaccin basé sur un mélange de virus de la grippe qui ne circulent pas chez les humains, mais chez les animaux, pourrait donc permettre d'aboutir à ce fameux vaccin universel. Ces résultats confirment une précédente recherche menée par l'Emory University School of Medicine et l'Université de Chicago, publiée en janvier 2011 dans le Journal of Experimental Medicine. Les chercheurs avaient alors démontré que plusieurs patients infectés par la souche H1N1 avaient développé des anticorps qui protègent contre toute une variété de souches grippales et avaient ainsi pu isoler 5 anticorps qualifiés d'« universels »…

Source: Frontiers in Immunology 3:87. doi: 10.3389/fimmu.2012.00087 « Pandemic H1N1 influenza infection and vaccination in humans induces cross-protective antibodies that target the hemagglutinin stem

Lire aussi :

GRIPPE: Bientôt le vaccin universel?

Vers un VACCIN ANTIGRIPPE UNIVERSEL : Le virus H1N1 y aura contribué

GRIPPE : Un vaccin universel contre la grippe en cours de test sur l'Homme

Autres actualités sur le même thème