Vous recherchez une actualité
Actualités

GROSSESSE et anémie: Une supplémentation en fer fait de plus gros bébés

Actualité publiée il y a 6 années 3 mois 4 semaines
BMJ

L'anémie est une affection fréquente pendant la grossesse, en particulier chez les femmes des pays développés qui n'ont pas un apport en fer suffisant pour couvrir leurs besoins. Cette méta-analyse vient confirmer et préciser les bénéfices d’une supplémentation en fer durant la grossesse en particulier sur le poids de naissance du bébé. Les résultats, publiés dans l’édition du 21 juin du British Medical Journal, montrent une relation dose-réponse, des doses plus élevées étant associées à un risque plus faible d’anémie maternelle et de faible poids de naissance.

Il existe différents types d'anémie mais l'anémie ferriprive est la plus fréquente et certaines études ont déjà suggéré un lien entre anémie ferriprive et naissance prématurée. Actuellement, la supplémentation en fer est recommandée en cas d'anémie confirmée par les tests sanguins et n'est pas systématique en raison du risque d'effets secondaires. La dernière « revue » Cochrane* sur le sujet précise les posologies ide supplémentation en fer par voie orale pendant la grossesse et en cas d'anémie suggère que l'apport quotidien de suppléments en fer peut être remplacé par un apport une ou deux fois par semaine pour réduire les éventuels effets secondaires mais aussi améliorer l'acceptation et l'observance de la supplémentation.


Les chercheurs de la Harvard School of Public Health, de l'Imperial College, London rappellent que prendre des suppléments de fer augmente les taux d'hémoglobine de la mère et réduit le risque d'anémie de la mère pendant la grossesse. Mais une telle supplémentation va également, selon leur analyse, augmenter en moyenne de 41.2g le poids du bébé et réduire son risque de faible poids de naissance de 19%: Leur examen de la littérature leur a permis d'identifier 48 essais contrôlés randomisés, dont 27 menés dans les pays riches et 21 dans les pays en développement, portant, au total sur près de 18.000 femmes enceintes. La dose de fer variait de 10 mg à 240 mg par jour et la durée de la supplémentation de 7 à 30 semaines au cours de la grossesse.

· La consolidation des résultats de 36 de ces essais montre que la supplémentation en fer a augmenté la concentration d'hémoglobine de la mère, en moyenne de 4.59g / l par rapport aux groupes de contrôle, et malgré leur hétérogénéité, tous les essais donnent des résultats comparables.

· La consolidation des résultats de 19 de ces essais montre que la supplémentation en fer réduit de 50% le risque d'anémie de la mère, mais avec des résultats hétérogènes selon les essais.

· 8 essais montrent que la supplémentation en fer réduit de 41% le risque maternel de carence en fer

· chaque augmentation de 10 mg de fer par jour et jusqu'à 66mg diminue le risque d'anémie maternelle de 12% (RR 0,88),

· la supplémentation en fer de la mère réduit de 19% le risque de faible poids de naissance (RR 0,81),

· les bébés des mères avec supplémentation en fer ont un poids de naissance de 41.2g supérieur en moyenne que les bébés des mères sans supplémentation.

· chaque augmentation de 10 mg de fer par jour augmente, en moyenne, de 15.1g le poids de naissance et diminue de 3% le risque de faible poids de naissance.

· Mais la supplémentation en fer n'a pas été associée ici au risque de prématurité.

Cette analyse confirme ainsi que, chez les femmes atteintes d'anémie ferriprive, la supplémentation en fer pendant la grossesse améliore considérablement le poids de naissance de l'enfant et réduit le risque de faible poids de naissance.

Source: BMJ 2013;346:f3443 online June 21 2013 Anaemia, prenatal iron use, and risk of adverse pregnancy outcomes: systematic review and meta-analysis

* Cochrane Database of Systematic Reviews 2012 DOI: 10.1002/14651858.CD009997 Intermittent oral iron supplementation during pregnancy (Visuel Fotolia)

Accéder aux dernières actualités sur la Supplémentation en fer

Autres actualités sur le même thème