Vous recherchez une actualité
Actualités

INFARCTUS: Une lumière intense pour traiter les crises cardiaques

Actualité publiée il y a 9 années 1 mois 3 semaines
Nature Medicine

D’un côté on connaissait la luminothérapie dans le traitement complémentaire la dépression saisonnière et de l'insomnie. Aujourd’hui, ces médecins de l’Université du Colorado recommandent…une lumière intense. Mais pourtant, quel est le lien entre la lumière et un infarctus du myocarde ? Réponse dans l’édition du 15 avril de la revue Nature.

« Notre étude suggère que la lumière forte, ou même simplement la lumière du jour, pourrait réduire le risque d'avoir une crise cardiaque ou rendrait moins vulnérable à ses conséquences » explique Le Dr Tobias Eckle, professeur agrégé d'anesthésiologie, de cardiologie et de biologie cellulaire à l'Université du Colorado. «Pour les patients, cela signifie qu'une bonne exposition à la lumière durant leur hospitalisation pourrait réduire les dommages de la crise cardiaque ».


Mais pourtant, quel est le lien entre la lumière et un infarctus? La réponse se trouve dans le rythme circadien, l'horloge biologique du corps liée aussi à la lumière et l'obscurité. L'horloge circadienne est régulée par des protéines présentes dans le cerveau et dans d'autres organes dont…le cœur. Les Drs Tobias Eckle et Holger Eltzschig, également professeur d'anesthésiologie à l'UC, avec une équipe internationale d'experts scientifiques, ont constaté que l'une de ces protéines, appelée « Period 2 (ou Per 2)», joue un rôle crucial pour réduire les lésions causées par une crise cardiaque. Au cours d'une crise cardiaque, l'oxygène n'atteint que peu ou pas du tout le cœur. Sans oxygène, le cœur doit passer de son carburant la graisse, au glucose. Sans ce changement dans le métabolisme cardiaque, les cellules meurent et le cœur est endommagé.

Et c'est là que le rythme circadien entre en jeu. L'étude montre que la protéine période 2 est essentielle pour que ce changement de carburant, graisse-glucose, et permet donc au métabolisme cardiaque d'être plus efficace. La lumière du jour forte active la protéine Période 2 et réduit ainsi au minimum les dommages causés par la crise cardiaque. Du moins, à ce stade, chez l'animal, montrent les chercheurs.

Prochaine étape : Il s'agira de comprendre comment la lumière est capable de changer le métabolisme cardiaque chez l'homme et comment elle pourra être utilisée pour traiter les crises cardiaques chez les patients en pratique clinique.

Une étude, publiée en avril 2011 dans la revue Heart de l'American Heart Association montrait également l'association entre rythmes circadiens et “cardioprotection” et venait elle-aussi compléter les connaissances actuelles sur les rythmes circadiens et le risque cardiaque. Une autre étude publiée en février 2012 dans la revue Nature et issue du travail d'un consortium international de chercheurs, nous expliquait le lien moléculaire entre l'horloge circadienne et les rythmes cardiaques mortels qui mènent à la mort subite.

Source: Nature Medicine doi:10.1038/nm.2728 Adora2b-elicited Per2 stabilization promotes a HIF-dependent metabolic switch crucial for myocardial adaptation to ischemia (Visuel NIH)

Lire aussi: Les INFARCTUS sont bien plus graves le matin

ARYTHMIE: Le cœur suit le rythme circadien, les arythmies aussi -

HORLOGE BIOLOGIQUE: La boîte noire de notre métabolisme

Autres actualités sur le même thème