Actualités

Journée mondiale de l'ALIMENTATION: Nourrissez un enfant, Nourrissez un rêve

Actualité publiée il y a 10 années 9 mois 4 semaines
ONU-FAO-PAM

Nourrir un enfant pour moins de 20 centimes d'euro par jour, c’est ce que permet la nouvelle plateforme du Programme alimentaire mondial (PAM). Lancée à l'occasion de la Journée mondiale de l'alimentation célébrée le 16 octobre par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le Fonds international de développement agricole (FIDA) et le PAM, cette Journée rappelle l’urgence de la lutte contre la faim dans le monde et tout particulièrement cette année, dans la Corne de l’Afrique. Des initiatives humanitaires comme celles du PAM mais aussi un appel à une politique d’investissement durable dans l’agriculture des pays les plus démunis, sont lancés à l’occasion de cette Journée.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé ainsi les dirigeants du monde à investir dans la lutte contre la faim, un fléau intolérable alors que l'humanité produit plus de vivres qu'il n'en faut pour nourrir le monde entier. « J'engage instamment les dirigeants du monde, des pays riches comme des pays pauvres, à investir l'énergie et les ressources nécessaires pour gagner la bataille contre la faim, l'un des éléments essentiels des efforts que nous déployons en vue de réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement ».


La famine dans la Corne de l'Afrique n'est qu'une fraction de la menace qui pèse : Les 13 millions de personnes touchées par l'une des pires sécheresses que la région ait connue au cours des 60 dernières années sont frappées par la famine.

Un lien entre donateurs et enfants sous-alimentés : C'est le projet du Programme alimentaire mondial (PAM) qui vient de lancer, par le biais d'une nouvelle plateforme en ligne, un lien entre les enfants sous-alimentés des pays en développement et des personnes engagées qui sont en position de les aider. Cette initiative « Nourrissez un enfant, Nourrissez un rêve » permettra de connaître les vies et les ambitions d'enfants habitants aux quatre coins du monde. L'objectif pour l'agence de l'ONU est de faire comprendre au public combien il est facile d'aider ces enfants bénéficiaires du PAM.

Des solutions durables en sécurité alimentaire : La FAO rappelle que seule l'amélioration de la capacité d'adaptation des petits exploitants agricoles pour protéger les populations les plus vulnérables et les plus exposées est une solution durable. La question de la volatilité des prix, particulièrement aiguë cette année a poussé quelque 70 millions de personnes dans une pauvreté extrême. « Les familles appauvries du fait de la volatilité des prix risquent de voir l'esprit et le corps de leurs enfants endommagés à jamais par la malnutrition, leurs enfants quitter l'école pour travailler et leur bétail générateur de revenus abattu pour l'alimentation. La réponse, c'est de mettre en place des politiques, telles que celles préconisées par le mouvement Renforcer la nutrition, pour faire en sorte que tous aient accès à une nutrition adéquate », a rappelé Ban Ki-moon.

La hausse des prix ouvre la voie à l'investissement durable dans le secteur agricole pour améliorer la sécurité alimentaire sur le long terme. Il s'agit donc, au-delà des aides humanitaires, d'investir dans l'agriculture. Par exemple, une irrigation performante et des pratiques et des semences améliorées issues de la recherche agronomique pourraient permettre de minimiser les risques liés à la production auxquels les agriculteurs, en particulier les petits exploitants, sont confrontés, et réduire la volatilité des prix. Si l'essentiel de l'investissement sera du ressort du secteur privé, l'investissement public a aussi un rôle de catalyseur à jouer, tout en sachant tenir compte, à son niveau local, des droits des usagers des terres et des ressources naturelles, spécifiques à chaque pays.

Autres actualités sur le même thème