Vous recherchez une actualité
Actualités

La moutarde, pour se faire du MUSCLE mais sans effet hormonal

Actualité publiée il y a 7 années 8 mois 2 semaines
FASEB Journal

Un stéroïde végétal qui renforce le muscle sans effet hormonal ? Cette substance, l’homobrassinolide (HB), contenue dans les graines de moutarde et d'autres plantes pourrait faire le bonheur des fanatiques de la musculation selon les résultats de cette recherche menée par des chercheurs de la Rutgers University (New Jersey) et publiée dans l’édition d’octobre du FASEB Journal.

Les brassinostéroïdes, dont HB, des stéroïdes végétaux, sont des composés chimiques présents dans le pollen, les graines et les feuilles des plantes et autres végétaux jeunes. Les brassinostéroïdes ont une structure chimique similaire aux hormones stéroïdes dérivées du cholestérol animal mais n'avaient aucune fonction connue chez l'animal. HB, la variété de brassinostéroïde utilisée dans cette étude, est dérivée du pollen d'une plante nommée Chinese cabbage Brassica campestris var pekinensis et présent également dans une varité de cèdres japonais « Cryptomeria japonica ». HB est impliqué dans la synthèse de protéines végétales, ce qui favorise la croissance des plantes.


Les stéroïdes anabolisants sont des médicaments qui imitent l'effet des hormones mâles (comme la testostérone) et augmentent la synthèse des protéines dans les cellules, favorisant ainsi la constitution de la masse musculaire.

Les chercheurs ont voulu voir si les brassinostéroïdes agissaient de manière similaire à des stéroïdes anabolisants et ont donc examiné l'effet de HB sur le système hormonal masculin. Les chercheurs ont testé l'effet des brassinostéroïdes sur les cellules puis les effets de l'alimentation de rats avec HB sur une base quotidienne. Cette recherche a utilisé le composé chimique sous sa forme concentrée et la moutarde n'a pas été utilisée à quelque stade de l'expérience. Néanmoins, ce composé est présent dans la moutarde en faible quantité. On ne sait pas encore si les mêmes effets seraient observés chez l'homme et, si oui, combien de pots il faudrait consommer pour obtenir des résultats significatifs sur nos muscles.

Les chercheurs ont nourri des rats sains avec un régime normal complété par une dose quotidienne, durant 24 jours, soit d'une substance de contrôle (1ml d'huile de maïs) ou de HB (à 20 ou 60mg/kg dose). La consommation alimentaire des rats et le poids corporel ont été mesurés tous les deux jours jusqu'à la fin de l'étude. Les tests ont été répétés en utilisant le même principe mais avec un régime riche en protéines.

Les chercheurs constatent que:

· HB appliqué aux cellules musculaires du rat stimule la production de protéines et empêche la dégradation des protéines.

· L'alimentation de rats avec HB augmente leur consommation alimentaire et la masse musculaire maigre.

· Sur les rats nourris avec un régime hyperprotéiné HB a un effet légèrement plus important.

· HB est associé à une amélioration de la condition physique et une augmentation mesurée de 6,7% de la force des membres inférieurs.

· HB administré à des rats par voie orale ou par injection sous-cutanée, provoque une augmentation minime de l'activité des hormones mâles (androgènes).

· Des rats mâles castrés nourris avec HB présentent aussi une augmentation de la masse musculaire, ce qui suggère que HB déclenche la synthèse des protéines et s'accumule dans les muscles, mais n'a pas, ou peu, d'effets secondaires androgéniques.

L'homobrassinolide (HB) peut donc bien avoir un effet de renforcement musculaire en stimulant la synthèse des protéines et en prévenant la dégradation des protéines dans les cellules musculaires. Selon les chercheurs, cet effet de stimulation sur la synthèse protéique dans les cellules musculaires se traduit par des effets sur tout le corps, tels que l'augmentation de la masse corporelle maigre, la masse musculaire et la performance physique. Ils notent également que HB produit cet effet de renforcement musculaire tout en ayant un effet minime androgénique, ce qui confère à ce stéroïde végétal un avantage appréciable en comparaison des stéroïdes anabolisants.

Source: The FASEB Journal 2011,10: 3708-3719 doi: 10.1096/fj.11-181271 October 2011 Anabolic effect of plant brassinosteroid. (Visuel © eyewave - Fotolia.com)

Lire aussi: NITRATE et puissance MUSCULAIRE : Sur les épinards, Popeye avait raison -


Interstitiel Fiducial

Autres actualités sur le même thème

Pages