Vous recherchez une actualité
Actualités

La SOLITUDE a aussi son traitement, la méditation en pleine conscience

Actualité publiée il y a 7 années 1 mois 1 semaine
Brain, Behavior, and Immunity

Pour les personnes âgées, la solitude est un facteur de risque majeur de problèmes de santé, comme les maladies cardiovasculaires et la maladie d'Alzheimer mais aussi de décès. Si de nombreuses tentatives pour diminuer la solitude par des programmes de réseaux sociaux ou de centres communautaires se révèlent inefficaces, cette étude de l’Université Carnegie Mellon (Pittsburgh) montre que la méditation « de pleine conscience » parvient à réduire efficacement la solitude chez les personnes âgées. Publiées dans la revue Brain, Behavior, and Immunity, ces nouvelles données vont jusqu’à démontrer une réduction de l'expression des gènes pro-inflammatoires et des niveaux de l'inflammation responsable du développement de nombreuses maladies. Des indications précieuses sur la façon dont la méditation et la formation du patient âgé à sa technique, peut représenter une nouvelle approche pour réduire la solitude et le risque de maladie et de décès chez le patient âgé et isolé.

La méditation en pleine conscience (ou Mindfulness-Based Stress Reduction training) est en fait, précisent les auteurs, une technique vieille de 2.500 ans, basée sur une prise de conscience attentive de l'instant présent. Le Dr Creswell, professeur adjoint de psychologie à la Carnegie Mellon University explique qu'on ne considère pas suffisamment la solitude comme un facteur de risque à part entière, comme le tabagisme ou la consommation excessive d'alcool, par exemple. Pourtant, « nous savons que la solitude est un facteur de risque majeur chez les personnes âgées ».


Son étude a été menée auprès de 40 adultes sains âgés de 55 à 85 ans intéressés à l'apprentissage de techniques de méditation de pleine conscience. La solitude de chaque participant a été évaluée au début et à la fin de l'étude par une échelle établie et des prélèvements sanguins effectués. Les participants ont été randomisés pour soit suivre 8 semaines de « Mindfulness-Based Stress Reduction training », soit aucun traitement. Le programme se composait de 2 heures par semaine de formation aux techniques de sensibilisation au corps, de travail sur la respiration, de prise de conscience des actions et des émotions de la vie quotidienne et d'exercices de méditation de pleine conscience pendant 30 minutes chaque jour à la maison.

Ce programme parvient à apaiser la solitude des participants, constatent les auteurs. A l'analyse des prélèvements sanguins, ils constatent que l'expression des gènes pro-inflammatoires dans les cellules immunitaires s'est réduite, tout comme les niveaux de protéines C –Réactives, suggérant ainsi que la méditation de pleine conscience peut réduire le risque de maladie inflammatoire. Des résultats qui montrent aussi que les profils d'expression génique des cellules immunitaires peuvent être modulés par une intervention psychologique.

La solitude mérite traitement : C'est donc une nouvelle approche prometteuse pour le traitement de la solitude et le risque de maladie inflammatoire chez les personnes âgées. Il est important de former son esprit comme on entraîne son corps, concluent les auteurs.

Sources: Carnegie Mellon University (Vidéo) « Mindfulness Meditation Reduces Loneliness in Older Adults, Carnegie Mellon Study Shows” et Brain, Behavior, and Immunity online 20 July 2012 doi.org/10.1016/j.bbi.2012.07.006 Mindfulness-Based Stress Reduction training reduces loneliness and pro-inflammatory gene expression in older adults: A small randomized controlled trial

Accéder aux dernières actualités sur la Méditation

Autres actualités sur le même thème