Vous recherchez une actualité
Actualités

Le DIABÈTE et l'OBÉSITÉ maternels associés à l'autisme chez l'enfant

Actualité publiée il y a 6 années 11 mois 2 semaines
Pediatrics

C’est une étude très importante sur l’association entre le métabolisme maternel et le risque de trouble neurologique du développement chez l’enfant. Ces chercheurs de l'Institut UC Davis MIND, financés par les National Institutes of Health (NIH) viennent en effet d’établir des liens étroits entre le diabète et l'obésité maternelle et le risque d'avoir un enfant atteint d'autisme ou d'un autre trouble neurologique. Ces résultats publiés dans l’édition du de la revue Pediatrics révèlent ainsi que les mères atteintes d’obésité ont un risque multiplié jusqu’à 3 d'avoir un enfant atteint de TSA.

C'est la première étude à examiner les associations entre les troubles du développement neurologique et les conditions maternelles métaboliques incluant le diabète de type 2 ou gestationnel, l'obésité et l'hypertension. « Plus d'un tiers des femmes (au Etats-Unis) en âge de procréer sont obèses et près de 10% d'entre elles ont un diabète gestationnel ou un diabète de type 2 pendant leur grossesse. Notre conclusion est que ces conditions maternelles peuvent être associées à des troubles neurologiques chez l'enfant. Cette conclusion soulève des inquiétudes et peut avoir de graves répercussions en Santé publique», déclare Paula Krakowiak, biostatisticien à l'Institut MIND. Ainsi, en Californie, où l'étude a été réalisée, 1,3% des femmes avaient un diabète de type 2 et 7,4% un diabète gestationnel. Par ailleurs, les auteurs rappellent qu'environ 1 enfant sur 110 (et même plus) qui nait aujourd'hui sera diagnostiqué avec un trouble du spectre autistique et qu'1 enfant sur 83 présentera un autre trouble envahissant du développement.


L'étude a inclus 1.004 « couples » mère / enfant participant à l'étude CHARGE (Childhood Autism Risks from Genetics and the Environment Study). Les enfants étaient âgés de 24 à 60 mois, 517 enfants étaient diagnostiqués avec l'autisme, 172 avec d'autres troubles du développement et 315 suivaient un développement normal. Les chercheurs ont réuni les données sur les conditions primaires métaboliques des mères, dont le diabète de type 2 ou le diabète gestationnel. Les diagnostics de TSA ont été confirmés par les échelles ADIR et OAD (Autism Diagnostic Interview-Revised et Autism Diagnostic Observation Schedules).

Le diabète et l'obésité chez la mère, facteurs de risque accru de déficiences neurologiques chez l'enfant : L'étude révèle que,

· le % d'enfants atteints d'autisme nés de femmes diabétiques de type 2 ou avec diabète gestationnel s'élève à 9,3%, ou atteints de déficience intellectuelle à 11,6% et est plus élevé vs 6,4% que chez les enfants nés de mères en bonne santé,

· plus de 20% des mères d'enfants atteints d'autisme ou d'un autre handicap du développement sont obèses, vs 14% des mères d'enfants se développant normalement,

· environ 29% des enfants atteints d'autisme et près de 35% des enfants avec un autre trouble du développement ont des mères avec un trouble métabolique, vs 19% des enfants à développement normal,

· les enfants autistes de mères diabétiques présentent des déficits plus importants dans la compréhension du langage et la communication que les enfants atteints d'autisme nés de mères en bonne santé,

· les enfants non autistes nés de mères diabétiques présentent également des déficiences de la socialisation, de compréhension du langage et de production orale en comparaison d'enfants non-autistes de mères en bonne santé.

· les enfants non autistes de mères présentant un trouble métabolique présentent un risque accru de déficiences légères dans la résolution de problèmes, la compréhension du langage et la production orale, dans la motricité et la socialisation.

· Un lien entre l'hypertension et l'autisme ou autre trouble envahissant du développement a également été identifié, mais sans atteindre un niveau de signification statistique.

Les auteurs émettent quelques explications à ces résultats : Une production d'insuline élevée nécessite une plus grande quantité d'oxygène ce qui peut avoir pour conséquence un apport d'oxygène appauvri pour le fœtus ou encore, le diabète peut aussi entraîner une carence en fer chez le fœtus. Ces 2 conditions peuvent affecter le développement du cerveau du fœtus. Enfin, l'inflammation chez la mère, liée aux troubles métaboliques, peut également nuire au développement du fœtus. Certaines protéines impliquées dans la signalisation cellulaire et produites par les cellules du système immunitaire pourraient traverser le placenta de la mère au fœtus et perturber ainsi le développement du cerveau.

Source: Pediatrics Published online April 9, 2012 doi: 10.1542/peds.2011-2583 « Maternal metabolic conditions and risk for autism and other neurodevelopmental disorders" (visuel © Valeriy Velikov Va - Fotolia.com)

Accéder à toutes les actualités sur l'Autisme
Accéder au Dossiers
Vaincre l'autisme (1/5) de Santé log

Diabète et insulinothérapie : Tout savoir sur les types 1 et 2

Le diabète, une priorité de santé publique
Obésité de l'enfant (1/6)

Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier


Interstitiel escarre

Interstitiel hydrot boostclosure

* Temps de fermeture de l’ulcère avec HydroTac® : moins de 15 semaines alors que les données de la littérature montrent que 40-60% des ulcères nécessitent 20 à 24 semaines pour cicatriser. (1) Mikosiński, J. et al. Clinical assessment of a foam dressing containing growth factor-enhancing hydrated polyurethanes. J Wound Care.2018;27(9):608-18. HydroTac® : DM de classe IIb – Fabricant : PAUL HARTMANN AG – Organisme notifié : CE 0123. Lire attentivement les instructions figurant dans la notice (et/ou sur l’étiquetage). Remboursé par les organismes d’assurance maladie : consultez les modalités sur le site www.ameli.fr. Réf : 14122018. Date de création : Décembre 2018

Autres actualités sur le même thème

Pages