Actualités

MÉDICAMENT: L'innovation doit mieux prendre en compte la qualité de vie du patient

Actualité publiée il y a 8 années 3 mois 1 semaine
LEEM

Le bilan du progrès thérapeutique 2013, proposé par les Entreprises du Médicament (LEEM) montre une concentration des aires d’innovation dont la cancérologie avec les thérapies ciblées, l’infectiologie et l’essor des biomédicaments, en particulier pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde. Une innovation qui se veut désormais au service de l’amélioration de la qualité de vie des patients.

49 nouveaux médicaments ou associations de médicaments ont été autorisés, en 2013, par la Commission européenne, sur 11 aires thérapeutiques vs 18 l'année précédente. A eux-seuls, les anticancéreux, et en particulier les thérapies ciblées, occupent toujours la première place avec 16 médicaments en Europe, puis vient l'infectiologie, avec 8 médicaments en Europe dont 3 anti-VIH et 4 vaccins et les maladies du métabolisme, avec 7 médicaments contre le diabète en Europe.


Les thérapies ciblées : L'innovation est largement le fait du ciblage de mécanismes spécifiques de la maladie, que ce soit en bloquant les voies de signalisation des cellules ou en s'attaquant à des récepteurs de protéines spécifiques que ce soit pour le cancer ou d'autres pathologies, comme la polyarthrite rhumatoïde (PR).

La qualité de vie du patient est mieux prise en compte dans l'appréciation de l'efficacité des traitements et dans l'innovation. Le cancer en est l'exemple –voir les objectifs du dernier Plan Cancer- avec les objectifs et les initiatives de maintien patients dans le monde du travail, de la prise en charge de la fatigue chronique et la préservation de l'autonomie. Au fur et à mesure de l'avancée des recherches, les médicaments sont de plus en plus performants, les protocoles de traitement mieux adaptés, plus faciles à suivre, plus personnalisés, les effets secondaires mieux pris en compte… La qualité de vie des patients souffrant de cancer, du Sida, de diabète, de maladies inflammatoires chroniques s'est ainsi largement améliorée, préservant « la perception qu'a un individu de sa place dans l'existence, dans le contexte de la culture et du système de valeurs dans lesquels il vit, en relation avec ses objectifs, ses attentes, ses normes et ses inquiétudes »-selon la définition de l'OMS.

Un bilan de l'Industrie qui se veut donc positif, innovant et orienté vers le patient.

Autres actualités sur le même thème