Vous recherchez une actualité
Actualités

MULTITÂCHE: Chez les seniors, il booste l'exercice et la cognition

Actualité publiée il y a 4 années 4 mois 2 semaines
PLoS ONE

Faire deux choses à la fois est parfois possible et n’empêche pas forcément de faire correctement les deux tâches simultanées. Cet exercice peut même être excellent pour la santé des seniors, en particulier. C'est ce que révèle cette étude de l’Université de Floride, qui constate que des participants âgés peuvent pratiquer le vélo d'intérieur tout en effectuant une tâche cognitive, et sans aucune baisse d’efficacité. Les résultats, présentés dans la revue PLoS ONE, ouvrent la voie au développement de programmes de maintien de la forme et de la cognition.


Le Dr Lori Altmann, professeur agrégé de sciences de la communication et Chris Hass, professeur agrégé de physiologie appliquée et de kinésiologie souhaitaient regarder les effets d'une double tâche sur la performance de 28 patients atteints de la maladie de Parkinson vs un groupe de 20 adultes âgés en bonne santé. Ils ont donc invité leurs participants à effectuer une série de 12 tâches cognitives de plus en plus difficiles, en faisant du vélo.

· Au départ de l'expérience, la vitesse de pédalage des participants est environ 25% plus rapide durant l'exécution des tâches cognitives,

· cette vitesse se réduit avec la difficulté croissante des tâches cognitives.

· Cependant, même pour les tâches les plus difficiles, les participants ne descendent pas en-dessous de la vitesse de départ, précédant le début des tâches cognitives.

Ce qui suggère que la combinaison de l'activité cognitive à la pratique de l'exercice physique peut aussi être un moyen d'amener à un exercice plus vigoureux, car, ici, durant les tâches cognitives la vitesse de pédalage reste toujours supérieure ou égale à la vitesse sans tâche cognitive.

Un résultat qui a même surpris les chercheurs car, habituellement, l'efficacité est moindre lorsque l'on effectue 2 tâches à la fois.

Et les patients atteints de Parkinson ? Globalement ils ont pédalé plus lentement et n'ont pas « gagné » autant que les adultes âgés en bonne santé. Les auteurs expliquent que l'accélération du pédalage serait liée à l'excitation (dopamine et autres neurotransmetteurs) apportée par la tâche cognitive, et vice et versa, mais que ce processus semble altéré chez les patients atteints de Parkinson.

Mais cet « avantage » global du multi-tâche, qui reste à « creuser », apparaît prometteur pour le développement de programmes pour personnes âgées destinés à améliorer à la fois la cognition et la forme physique.

Source: PLoS ONE May 13 (In Press) via Eurekalert (AAAS) UF study shows benefits of multi-tasking on exercise

Lire aussi: EXERCICE PHYSIQUE: A 65 ans, le pratiquer intense ou modéré ?

DÉMENCE PRÉCOCE: L'exercice physique muscle aussi le cerveau

DÉCLIN COGNITIF: Les exercices mentaux bénéfiques pour 10 ans

Autres actualités sur le même thème