Vous recherchez une actualité
Actualités

NEURO: La pauvreté réduit la matière grise disponible

Actualité publiée il y a 5 années 11 mois 3 semaines
Science

Cette étude de Princeton associe…pauvreté et fonction cognitive. L’énergie mentale nécessaire pour faire face à la pauvreté et à toutes ses conséquences non seulement augmente le risque d’erreurs et de mauvaises décisions mais va jusqu’à réduire la matière grise ou « bande passante » disponible pour d’autres tâches cognitives. Ces conclusions, publiées dans Science vont jusqu’à suggérer un cycle infernal, où la pauvreté diminue les ressources mentales au point de ne plus pouvoir trouver les moyens d’en sortir.


Les problèmes d'argent impactent la capacité cognitive: Dans une série d'expériences, les chercheurs constatent que les problèmes d'argent ont un impact immédiat sur la capacité de participants, à faible revenu, à réussir des tests de logique et de capacité cognitive. 13 points de Q.I. en moins, c'est l'estimation des chercheurs de la baisse de la fonction cognitive liée à d graves problèmes financiers.

· Dans un environnement adapté, en plein centre commercial, les chercheurs ont demandé à 400 sujets choisis au hasard, de résoudre des problèmes financiers dans le cadre de scénarios montés pour l'expérience. Gérer la réparation imprévue d'une voiture, emprunter de l'argent pour la payer etc…L'expérience montre que lorsque le problème financier n'est pas trop grave, les participants pauvres ou riches font aussi bien sur les tests cognitifs. Mais lorsque le problème devient plus difficile, les personnes à plus faibles revenus ont des scores très inférieurs aux tests cognitifs.

· Dans une seconde expérience menée en Inde auprès de 464 agriculteurs pauvres, les auteurs montrent de bien meilleurs scores aux tests de Q.I. après vs avant la récolte…

Pauvreté- Q.I. ou Q.I.-pauvreté ? L'explication d'un des auteurs de Princeton, le chercheur Eldar Shafir est que la pauvreté et toutes ses préoccupations nécessitent tellement d'énergie mentale que les personnes pauvres ont moins de matière grise disponible à consacrer à d'autres intérêts. « Le manque de ressources financières peut réduire la fonction cognitive. Une fonction cognitive réduite peut être une cause de pauvreté ».

La pauvreté est une taxe mentale distincte du stress: Car si le stress, une réponse à différentes pressions extérieures, peut améliorer le fonctionnement cognitif et la performance, la pauvreté est toujours au détriment des décisions de long terme. Les personnes en situation de pauvreté peuvent être efficaces sur le traitement des problèmes urgents mais ne disposent pas de « la bande passante » nécessaire à d'autres tâches sur lesquelles elles obtiennent de mauvais résultats.

Le concept de « rareté » : Les auteurs lient cet effet pauvreté au concept plus général de « rareté » c'est-à-dire de manque que ce soit d'argent, de temps, de nourriture ou de liens sociaux, la rareté de tout, consommant beaucoup de bande passante mentale qui pourrait servir à d'autres préoccupations dans la vie. Concrêtement, «Quand vous êtes pauvre, vous ne pouvez pas dire : J'en ai marre d'être pauvre, vous êtes contraint à quelques options ».

Cette étude, qui précède un ouvrage, « Scarcity: Why Having Too Little Means So Much » a des implications importantes en matière de santé mentale : Il s'agirait de prendre en compte cet effet pauvreté sur le mental d'une personne, développer des programmes de soutien, y compris d'aide sur les autres tâches quotidiennes.

Source: Science Aug. 30 2013 DOI: 10.1126/science.1238041 Poverty impedes cognitive function (Visuel © pojoslaw - Fotolia.com)

Lire aussi: MIGRAINE: Les soucis d'argent aussi, peuvent la déclencher -

Autres actualités sur le même thème