Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ: Pimenter pour l'éviter?

Actualité publiée il y a 5 années 5 mois 3 semaines
Biophysical Society

Parmi les multiples recherches de nouvelles méthodes pour lutter contre l’obésité, et, en particulier de nutriments naturels pouvant y contribuer, cette étude sur l’animal, de l'Université du Wyoming. Si ce composé des piments n’est peut-être pas le plus évident à mettre en pratique et à ajouter dans un régime alimentaire, il fait en tous cas ses preuves, déjà sur l’animal. L'ajout de capsaïcine à l’alimentation parvient ici à prévenir le gain de poids chez la souris soumise à un régime alimentaire riche en graisses. Des données présentées à la Réunion annuelle de la Biophysical Society (Baltimore).

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Pour une perte de poids thermogénique : Le Dr. Baskaran Thyagarajan et son équipe rappellent les rôles respectifs de la graisse blanche qui stockent l'énergie et forment la masse adipeuse et le rôle thermogénique du tissu adipeux brun qui brûle les graisses stockées. Ils décrivent bien le mécanisme par lequel la capsaïcine peut stimuler la thermogenèse alimentaire et la combustion des calories en activant ses récepteurs exprimés dans les cellules adipeuses blanches et brunes. La capsaïcine alimentaire est un« agoniste (elle imite les effets) d'une protéine, TRPV1 (pour transient receptor potential vanilloide 1), capable de prévenir l'obésité induite par un régime trop riche en graisses. Ici, sur l'animal :


· un apport de 0,01% de l'alimentation totale en capsaïcine s'avère capable de prévenir le gain de poids, chez des souris normales, nourries avec un régime riche en graisses, - mais pas chez les souris génétiquement privées de TRPV1.

· De plus, l'ajout de capsaïcine alimentaire ne modifie pas significativement la prise alimentaire des souris.

· La capsaïcine ne fait qu'augmenter l'activité métabolique et la dépense énergétique.

Quelle explication? Selon les auteurs, la capsaïcine alimentaire favorise la transformation de graisse blanche en brune et stimule la thermogenèse. En quelques mots, « la capsaïcine antagonise l'obésité ».

Pimenter son alimentation avec un peu de capsaïcine chaque jour ? Cela permettrait-il de prévenir la prise de poids et l'obésité ? Face à l'ampleur de l'épidémie d'obésité, tous les moyens, en particulier non médicamenteux, sont propices à l'étude. Pour ces chercheurs de l'Université du Wyoming, la promesse est bien dans la capsaïcine qui permet de stimuler le métabolisme énergétique, c'est-à-dire brûler des graisses, sans pour autant trop limiter son apport calorique (?). Et leur solution serait plutôt un complément alimentaire, que l'ajout direct de piment dans la cuisine : « Nous envisageons une formulation à libération prolongée à base de nanoparticules de la capsaïcine. Cette formulation est actuellement en cours de développement dans notre laboratoire », concluent les auteurs. Avec une autre piste possible, celle de développer d'autres agonistes de TRPV1 pour prévenir et traiter l'obésité.

Source: Biophysical Society Annual Meeting Dietary capsaicin and exercise: analysis of a two-pronged approach to counteract obesity

Lire aussi : NUTRITION: Quelques piments rouges pour brûler les graisses

Plus d'études sur la Perte de poids

Autres actualités sur le même thème